Les filles déchues de Wakewater - V. H. Leslie

source: site éditeur

Kirsten, la trentaine, emménage à Wakewater, un ancien sanatorium transformé en appartements de haut standing, au bord de la Tamise, non loin de Londres. Séparée, elle espère y trouver la paix afin de repartir du bon pied, notamment grâce au calme de l'eau. Les travaux de transformations viennent de s'achever - et uniquement l'aile ouest - et, pour l'instant, une seule autre locataire se trouve sur place; Manon, une femme un peu plus âgée, qui vit seule avec son chat et dont l'appartement est rempli de livres. Elle fait des recherches sur l'ancien sanatorium, les femmes qui y étaient envoyées et les raisons de leurs séjours, les liens avec les légendes, mais aussi, et c'est plus morbide, les poupées de cire qui étaient utilisées à l'époque pour étudier l'anatomie. Les journées sont pluvieuses et sombres, et Kirsten voit régulièrement une femme immobile au bord de l'eau; qui est-elle ?

Époque victorienne, Evelyn arrive au sanatorium. Son père a insisté pour qu'elle aille s'y reposer et elle a finalement accepté d'y effectuer un séjour malgré son scepticisme sur les vertus de la thérapie par l'eau (éveil du corps et de l'esprit) prônée par le Dr Porter. Evelyn est active dans la Société de secours pour les femmes qui aide, notamment, les prostituées. C'est dans ce cadre qu'elle a rencontré Milly qui est, depuis, décédée, ce qui a entraîné la dépression d'Evelyn; "l'hystérie" dirait son père. A Wakewater, elle va rencontrer Blanche et finalement se lier à elle.

Génial ! J'ai adoré ! C'est court et parfaitement maîtrisé, intelligent, j'ai aimé les références historiques, les liens avec les légendes, la symbolique de l'eau, la pression qui s’exerçait encore sur les femmes à l'époque, leurs prétendues hystéries (névroses), leurs rapports à la sexualité. Un parfait mélange entre moderne et nouvelle gothique. La traduction est très bien, je tiens à le souligner.

Highly recommended, vous l'avez compris !

thresholds.chi.ac.uk

Victoria H. Leslie a enseigné et écrit différents articles pour des revues littéraires avant de se lancer dans l'écriture romanesque. Comme elle le dit sur son site, elle apprécie la psychologie et les liens avec la mythologie, le folklore, l'art. Ses nouvelles, qui flirtent avec le surnaturel, voire l'horreur, ont obtenu plusieurs prix.

(éd. Denoël, traduit par Mélanie Trapateau, 145 pp., 2017)

Commentaires

Un roman court à l'intrigue efficace, intelligente et maîtrisée, époque victorienne et enquête sur un sanatorium ? Oh ça me parle bien tout ça ! Je n'en avais pas entendu parler, j'irai voir ça de plus près au détour de mes bib' !
niki a dit…
je lis en tête de liste dans ma pal ;)
luocine a dit…
Un sujet bien intéressant. Livre noté même si je croule sous les envies.
indira95 a dit…
ah en voilà un roman qui pourrait me plaire !
Voilà pour moi aussi un livre bien intéressant.
Je le note sur ma liste (que je donne à mon époux pour mes petits cadeaux).
Bon dimanche :)
Tania a dit…
Le sujet me tente, tu me fais découvrir cette jeune romancière.
Ingannmic, a dit…
Cet article est très très tentant ! Je note.
Mrs Figg a dit…
Oh ! c'est très tentant et un peu effrayant ... Je note :-)