Jardin de printemps - Shibasaki Tomoka


source: site éditeur

Il est difficile de donner un résumé de ce roman, car il ne s'y passe pas grand chose et est confiné sur un îlot de quartier, dans les alentours immédiat de l'immeuble où habite Tarô, Nishi et "Mme Serpent". Un immeuble dont ils sont les trois derniers locataires, car il sera prochainement démoli. De son balcon, Nishi observe la maison voisine et son jardin, car elle les a découvert dans un livre de photographies, lorsqu'elle était étudiante. Elle finit par pouvoir pénétrer dans la demeure lorsqu'elle se lie d'amitié avec l'épouse du nouveau propriétaire.

C'est un roman très "contemplateur", contemplatif, rêveur, doux mais qui, pour être honnête, m'a un peu ennuyée. Il reste trop en surface à mon sens, sans approfondir beaucoup la psychologie des personnages, ce que j'ai trouvé dommage. Les premières pages m'ont donné du fil à retordre; j'avais du mal à entrer dans l'histoire. Une fois les personnages mis en place et les interactions entre eux, c'est mieux allé. Toutefois, je n'y ai pas retrouvé ce que j'aime tant normalement dans la littérature japonaise, c'est-à-dire ce mélange de poésie et d'onirisme assez caractéristique (à mon avis).

Une lecture agréable mais que j'aurai rapidement oublié, je le sais déjà.
source: parfumdelivres.niceboard.com

Shibasaki Tomoka (née en 1973) a reçu le prix Akutagawa (un des prix les plus prestigieux décernés deux fois par année aux jeunes auteurs) pour ce roman.

Commentaires

maggie a dit…
Je ne pense pas avoir lu de roman policier japonais mais l'aspect contemplatif que tu évoques me rebute un peu pour un polar...
Lewerentz S a dit…
Maggie: j'ai dû mal m'exprimer, car il ne s'agit nullement d'un roman policier ;-)
Tania a dit…
La couverture (attirante) correspond bien à cette atmosphère contemplative. Je suis curieuse de le feuilleter à l'occasion.
MadeleineMiranda a dit…
La couverture est mignonne! Peut être que c'est une lecture intéressante pour quand on a juste envie de se détendre :) Bises! Happy week-end!
claudialucia a dit…
Pas trop envie d'un roman lent et contemplateur en ce moment. Mais il a l'air d'avoir des qualités.
J'adore la littérature japonaise, j'ai rarement été déçue, enfin je peux même dire que j'adore l'univers nippon tout court, mais il y a certains livres que je ne sens pas et que je contourne soigneusement chez eux quand même, et ça aurait été le cas de celui-ci, rien que pour le titre je pense.;-) Bon, tu confirmes qu'il est contournable.
niki a dit…
je connais mal la littérature japonaise, mais ton avis me donne envie de découvrir ce livre