Expo 58 - Jonathan Coe


"Mr Foley ?" demanda une voix anglaise policée. Thomas vit un jeune homme en costume de lin blanc qui descendait les escaliers d'un pas vif, et lui tendit bientôt une dextre ferme et énergique. "Carter. Vraiment navré de ne pas avoir pu vous accueillir à l'aéroport.
- Je vous en prie. J'étais en de bonnes mains."
Anneke le remercia d'un sourire et dit : "Enchantée" à Mr Carter. Puis, se tournant vers Thomas : "Il va falloir que j'y aille. Une voiture viendra vous chercher au British Council à quatre heures, pour vous ramener à l'aéroport. Et, bien sûr, vous aurez une hôtesse pour vous assister dans tous vos déplacements.
- Est-ce que ce sera vous ?" osa Thomas, sans reculer devant le caractère direct de la question.
Anneke détourna les yeux en réprimant un sourire, et se borna à promettre : "Je vais voir si je peux m'arranger."
Les deux hommes couvèrent d'un regard de regret sa silhouette qui s'éloignait et disparaissait dans les arbres. Carter étouffa un sifflement admiratif.
- "Beau châssis. Et vous lui avez fais une forte impression, si je ne me trompe.
- Vous croyez ? Pourtant je n'ai pas, pas cherché à...
- Naturellement. Mais c'est ici le lieu de tous les dangers. Vous ne le sentez pas ? Il pourrait se passer des choses étranges si nous ne gardons pas la tête froide, tous autant que nous sommes." Avant que Thomas ait pu lui demander de préciser sa pensée, Mr Carter éclata de rire et lui administra une tape dans le dos. "Allez, entrez, maintenant. Vous allez voir ce que Le Britannia réserve à ses clients. Avec la mine que vous avez, une bière anglaise de première classe ne vous fera pas de mal."  (pp. 69-70)
Excellent ! J'ai beaucoup aimé et surtout retrouvé avec un énorme plaisir la verve caustique et satirique de Testament à l'anglaise, La maison du sommeil ou Le cercle fermé. Cela m'a fait d'autant plus plaisir que j'avais abandonné La pluie avant qu'elle tombe et été moyennement convaincue par La vie très privée de Mr Sim. Bref, Coe est ici en grande forme et ce roman est un très bon cru. Le côté "parodie de roman d'espionnage" me faisait un peu peur (pas du tout mon truc) mais en réalité, c'est le prétexte à plusieurs situations cocasses et cela reste un simple guide pour une partie de l'intrigue.

Highly recommended !

(éd. Gallimard, traduit par Josée Kamoun, 326 pp., 2014)

Commentaires

keisha a dit…
Je viens de le lire (en fait je l'ai englouti lors d'une journée pluvieuse...) et ai apprécié cette parodie. Je constate que tu suis bien l'auteur... ^_^
Clara a dit…
pas son meilleur roman, mais une lecture agrébale
Céline a dit…
Premier avis si positif que je lis sur ce roman, ça me fait plaisir car j'adore cet auteur ! Je vais aller voir si jepeux le dénicher à la bibli :-)
niki a dit…
contente de lire que cela t'a plu, il est dans ma pal :)
mon tout premier contact avec coe n'avait pas été des plus positifs, mais je n'abandonne pas cet auteur pour autant
Lewerentz S a dit…
Keisha: alors il t'a plu aussi :-) Je mettrai ton billet en lien lorsque tu l'auras publié.

Clara: oui, d'accord avec toi.

Céline: bonne lecture !

Niki: quel titre de coe as-tu lu ?
Kathel a dit…
Noté, noté et renoté ! ;-)
cathulu a dit…
Je l'attendrai en poche, mon banquier sera content ! :)
maggie a dit…
Moi aussi je l'attends en poche ! J'avoue aussi qu'à part testament à l'anglaise, je n'ai pas trop accroché aux autres coe, je note celui-là !
Karine:) a dit…
Un autre Coe qu'il faut que je lise! Par contre, j'avais aimé La pluie avant qu'elle tombe.
Manu a dit…
Les avis sont généralement moins positifs, contente de lire que tu es si enthousiaste !
Lewerentz S a dit…
Kathel, Cathulu, Maggie, Karine et Manu: bonne lecture !
luocine a dit…
j ai eu pas mal de réserve sur ce roman
Est ce que tu l'as lu en anglais?
je trouve qu'il est trop détaché de ses personnages, du coup moi , je n'ai pas réussi à m'y attacher
Luocine
Lewerentz S a dit…
Luocine: je l'ai lu en français. Et toi ? Ce n'est pas mon préféré de Coe mais par rapport à ses deux derniers, je l'ai trouvé bien.
cathulu a dit…
Déniché à la médiathèque...
Ben , je me suis ennuyée...
Lewerentz S a dit…
Cathulu: on ne peut pas gagner à tous les coups ;-S
Nad a dit…
Ça fait une éternité que j'ai envie de découvrir les écrits de Jonathan Coe, une suggestion à savoir par lequel commencer? :-)
Très beau billet. À bientôt
Lewerentz S a dit…
Nad : merci pour ton message. Mon préféré reste quand même "Bienvenue au club". Sa "suite" est excellente aussi ("Le cercle").