poésie

source: éditions Zoé


"L'âme bleuie de froid
Quelle surprise pour la mort
Qui l'ouvrira 
D'y trouver la fraîcheur sucrée
De la figure mûre"

"Si je pouvais glisser mon ombre 
Dans la lumière immobile
Et passer en des mots
Qui ne soient plus qu'allègrement

Et envol d'amandiers"

Anne Perrier (1922-2017)

(extrait de La voie nomade, 1986, réédité avec Le livre d'Ophélie aux éditions Zoé, 2018)

Commentaires

Niki a dit…
Vraiment beau, la couverture du livre également ��
Lewerentz S a dit…
Niki : oui, je trouve aussi ces poèmes très beaux. Et c'est bien la couverture qui m'a attiré l'oeil en librairie. C'est une peinture de Sylvia Francia, une graphiste et illustratrice suisse (comme Perrier).
Tania a dit…
Très beaux vers, merci. (Ne serait-ce pas plutôt la "figue" mûre ?)
L'or rouge a dit…
Oui c'est très beau et la couverture est superbe.
Lewerentz S a dit…
Tania : non, c'est bien figure! Mais en le tapant, j'ai fait comme toi, j'ai cru que c'était figue 😉

L'Or: ravie de te lire.
christw a dit…
J'aime beaucoup l'envol des amandiers. Merci