Nues dans un verre d'eau - Fanny Wobmann

source: viceversalitterature.ch

Un titre étrange - que je ne saurais d'ailleurs pas expliquer après ma lecture -, mais quel texte ! Magnifique et poétique, j'ai beaucoup, beaucoup, aimé !

Depuis son retour de son séjour linguistique en Angleterre, Laura rend visite quasi quotidiennement à Grand-Maman à l'hôpital. Alors que l'une s'éteint doucement, la vie bruisse dans le ventre de l'autre - un secret que Laura n'a, pour l'instant, révélé qu'à son aïeul. Et chacune raconte un bout de son histoire, de son passé. Laura qui s'est retrouvée enceinte sans l'avoir voulu, à la faveur d'une rencontre sur une plage de Brighton. Grand-Maman qui, dans des moments de lucidité de plus en plus rares, raconte son arrivée avec son époux dans un petit village neuchâtelois pour y tenir une épicerie.

L'écriture m'a vraiment beaucoup séduite. Fluide et poétique, empathique mais sans pathos, elle recèle beaucoup d'émotion. Un texte qui parle de vie et de mort, bien sûr, mais aussi des choix à faire pour la famille de ceux qui partent.

Un coup de cœur que je vous recommande vivement et une auteur que je suivrai.

source: librairie auxmotspassants.ch

Fanny Wobmann (née en 1984 à La Chaux-de-Fonds) a étudié la sociologie puis suivi un master en études muséales avant de co-écrire un livre sur le patrimoine neuchâtelois. Membre du collectif AJAR dont le roman Vivre près des tilleuls (2016) a connu un beau succès l'année passée, elle travaille aussi dans le théâtre (assistante à la mise en scène, écriture). Elle a aussi publié Dans la poussière qu'ils soulèvent (2013).

(éd. Flammarion, 160 pp., 2017)

Commentaires

maggie a dit…
Mais tu ne dis pas grand chose sur le roman, ça attise encore plus ma curiosité. Je note pour le style que tu sembles avoir aimé !
cathulu a dit…
Très tentant !
niki a dit…
le thème me semble intéressant mais je passe mon tour :)
Lewerentz S a dit…
Maggie: je ne dis pas grand chose, peut-être bien parce qu'il n'y a pas beaucoup plus à dire ;-)

Cathulu: vraiment recommandé !

Niki: une autre fois ;-)
Cecile a dit…
Je note pour une prochaine lecture numérique (il est à la bibliothèque :)). Cela a l'air vraiment un roman comme je les aime.