Une lettre de vous - Jessica Brockmole

source : site éditeur
Un roman épistolaire tout à fait adéquat pour une lecture estivale, la correspondance entre David Graham, un jeune étudiant américain en biologie, et Elspeth Dunn, une poétesse écossaise qui vit sur l'île de Skye. C'est David qui l'entame, en 1912, après avoir lu un recueil de poèmes de la jeune femme. Après les premières lettres qui restent très distanciées, une véritable amitié se noue entre les deux personnages, une amitié qui se nourrit de leurs points communs mais aussi de leurs différences. Si l'amour de la littérature les réunit (bien que David, dans ses premières lettres en tout cas semble avoir des lectures plus "aventure" (Mark Twain, Poe) qu'Elspeth), David est encore étudiant et vit chez ses parents, alors qu'Elspeth est mariée et n'a jamais quitté son île (elle a une peur bleue de monter sur un bateau et ne sait pas nager). Puis, avec la première guerre mondiale qui arrive, David, plus pour contrarier son père qu'autre chose (le père est médecin et souhaiterait que son fils suive sa voie), décide de s'engager dans les forces américaines avec son meilleur ami. Est-ce que ce sera l'occasion d'enfin rencontrer celle dont il est tombé amoureux ?

Cette première intrigue se déroule en parallèle à celle de Margaret, à Edimbourg, en juin 1940. Je ne dévoile rien en disant qu'on comprend rapidement (dans les soixante premières pages) que Margaret est la fille d'Elspeth et que celle-ci l'a élevée seule à Edimbourg. Margaret ne sait rien de son père biologique mais sa mère lui a promis de lui révéler bientôt ses origines. Même si elle sait que la famille de sa mère est originaire de l'île de Skye, Margaret pense que sa mère a toujours vécu à Edimbourg. Que s'est-il passé ? Qu'est-ce qui a bien pu décidé Elspeth a bravé sa peur de la mer pour rejoindre la capitale écossaise ? David ? Pas si sûr, car lors d'un voyage touristique de celui-ci, Elspeth n'a pas eu le courage de le retrouver à Edimbourg. Alors qu'elle est sur le point d'enfin apprendre la vie de sa mère avant sa naissance, Elspeth disparaît et Margaret se lance à sa recherche.
source : trictrac.net
Je crois avoir déjà écrit sur le blog que j'aime beaucoup les romans épistolaires. Celui-ci se défend sur la forme mais si j'en fais un bilan global, je suis plutôt déçue. Dans le positif, j'ai trouvé plutôt habile de la part de l'auteur de révéler rapidement les liens mère-fille, car de toute façon, il faudrait vraiment être aveugle pour ne pas comprendre cela rapidement. Mais en même temps, je me demandais bien comment elle allait poursuivre son intrigue et, pour être honnête, apprendre ce qui s'était réellement passé entre Elspeth et David m'intéressait assez peu. A un certain point, Margaret retrouve Finlay, son oncle et frère de sa mère, et lui demande de l'aider à découvrir la vérité. J'ai trouvé que cette partie aurait pu être nettement mieux développée et exploitée. Mais non, l'oncle est taciturne, on comprend qu'il s'est fâché avec sa sœur et qu'ils ne se sont pas vus depuis vingt ans, mais les révélations restent faibles. Jessica Brockmole préfère développer la correspondance David / Elspeth alors que David est en France comme ambulancier. Moi qui ne suis pas fan des romans qui se déroulent pendant la guerre, j'en ai eu pour mon grade et j'avoue avoir plutôt "scanné" que lu ses pages-là.

Bref, dans ce genre de roman, ce n'est pas le meilleur que j'ai lu. Je ne sais pas si la comparaison est bonne mais disons que j'avais préféré The house at Riverton de Kate Morton - qui, certes, n'est pas un roman épistolaire mais est aussi une lecture estivale avec contexte historique.
 
source: page twitter auteur
Jessica Brockmole est Américaine. Une lettre de vous est son premier roman; elle en a publié deux autres à ce jour (non traduits), également situé durant la période de la première guerre mondiale.

(éd. Presses de la Cité, traduit par Valérie Bourgeois, 288 pp., 2014)

Commentaires

niki a dit…
bon, je lis ton avis mitigé, je le lirai tout de même à l'occasion, mais je ne suis pas très fan non plus de romans situés pendant la guerre