The casual vacancy - J. K. Rowling

source: amazon.in
At last, it's done !
Dis comme cela, on dirait un cri du cœur genre "ouf, enfin j'en ai fini avec ce satané bouquin !" Non, non, soyons clair, si j'avais détesté, je ne me serais pas privée de l'abandonner. Le "enfin", c'est parce qu'il s'agit (quand même) d'un pavé de 568 pp. lu en anglais grâce à Niki qui a bien voulu m'envoyer son exemplaire. Et que, l'ayant lu à petites doses, il m'a fallu plusieurs mois pour le terminer, car j'ai entrecoupé ma lecture avec d'autres romans. 

Cela dit, si j'ai, dans l'ensemble aimé, j'ai quand même plusieurs réserves à confesser. Si toute l'intrigue relative aux magouilles en rapport avec le conseil communal de Pagford, de même que les histoires de couples m'ont bien plu et su maintenir mon intérêt, j'ai eu beaucoup plus de mal avec tout ce qui concerne les adolescents (Krystal & cie). Le Daily Mirror en parle comme d'une "entertaining evocation of British society today". Oui, bon, avec 250 pages de moins, à mon avis, cela aurait été plus efficace. Et, disons que pour lire quelque chose sur la société britannique actuelle, je préfère Jonathan Coe (entre autres) et ses Bienvenue au club et Le cercle fermé. Bien plus acérés, ironiques, intelligents.

Mais je ne veux pas non plus jeter la pierre à Rowling, car j'ai aimé mais vraiment trouvé cela parfois beaucoup trop bavard. Une semi-déception, dirons-nous. Vu le casting, j'ai quand même assez envie de voir le téléfilm de la BBC. L'avez-vous vu ? Et le roman, qu'en avez-vous pensé ?

source: telegraph.co.uk
(éd. Sphere, 568 pp., 2012)

Commentaires

niki a dit…
comme toi, je l'ai lu à petites doses, car parfois ce fut très lourd - et tu as raison, assez bavard :)
j'ai regardé la mini série, c'était un assez bon "résumé"
Lewerentz S a dit…
Merci pour ton retour, aussi pour la série.
Bouquiner a dit…
Pour ma part, je n'ai pas réussi à le finir, je pense même pas avoir lu un quart du livre... je n'ai pas accroché et c'est rare que j'abandonne ma lecture.
Lilly a dit…
Il traîne dans la bibliothèque depuis longtemps, et je vais bien finir par le lire, mais je crains d'être mitigée.