Quatuor - Anna Enquist

Une excellente soirée, se félicite Hugo. Ils ont bien avancé sur les Dissonances et après la pause, avec vin et bière, ils ont interprété un Dvorak flamboyant. A leur insu, de petites embarcations se sont arrêtées devant les fenêtres ouvertes de la barge. Les passagers à bord sont restés tout ouïe jusqu'au dernier accord du tempétueux finale. Puis il y a eu des applaudissements et des bravos éclatants.

Tous les quatre sont maintenant à table, quasi rayonnants. (p. 114) 

Quatre amis forment un quatuor amateur. Il y a Caroline (violoncelle), médecin dont on devine rapidement le mal-être depuis le décès accidentel de ses deux jeunes fils; Jochem (alto), son mari luthier; Hugo (1er violon) qui dirige un centre culturel sur le point d'être fermé; et Heleen (second violon), infirmière dans le cabinet de Caroline. Leurs rencontres musicales sont une forme de survie pour chacun des amis; un sas face à la violence du monde qui explose autour d'eux, un échappatoire devant les changements de la société toujours plus individualiste et compétitive où celui qui ne peut pas suivre est laissé sur le bord de la route.
Quatuor Akilone / source: spectable.com
Il y a aussi Reinier, ancien violoncelliste virtuose, chez qui Caroline prend des leçons. Il vit reclus dans sa maison, trop inquiet d'être envoyé dans une maison de retraite par les autorités s'il sort et que l'on se rend compte qu'il a de plus en plus de mal à se mouvoir. Il se laisse pourtant aider par Djamil, un jeune garçon d'origine marocaine, qui lui rend de menus services en échange d'un peu de musique.

source: kunstrijk.wordpress.com
J'ai adoré ce roman dès les premières pages ! Il faut dire que, traversé par la musique de chambre et des compositeurs que j'adore, il partait bien. J'ai retrouvé l'écriture d'Enquist que j'avais déjà apprécié dans son Contrepoint - également un roman "musical". Les thèmes abordés sont d'une totale actualité et, lorsqu'on s'arrête pour y réfléchir un peu, cela fait parfois peur : la vieillesse, les assurances maladie, la culture, la vitesse avec laquelle il nous faut exécuter nos tâches quotidiennes, le deuil, la mort, le système pénitencier et la politique.

Excellent, un vrai coup de cœur, vraiment ! 

Commentaires

keisha a dit…
Un roman avec de la musique? Oui, je veux!!!
Sandrine a dit…
J'avais lu et beaucoup aimé "Contrepoint" et l'écriture de cet auteur, je note ! Bises de Sandrion (ton blog refuse de me laisser publier avec le titre de mon blog !)
Lewerentz S a dit…
Ah bon ? Je n'ai pourtant rien changé aux paramètres; c'est bizarre, je vais investiguer cela. Merci pour ton passage.
Lewerentz S a dit…
Tu m'étonnes ! :-)
Cecile a dit…
A chaque fois que vous faites un billet sur Anna Enquist, je note mais je ne suis toujours pas passé à l'acte (même si j'ai adoré les deux romans que j'ai lu d'elle)
claudialucia a dit…
Il me plaît aussi. j'ai lu le retour d'Anna Enquist, un bon livre aussi!