Noire - Tania de Montaigne

Noire - la vie méconnue de Claudette Colwin

Prenez une profonde inspiration, soufflez, et suivez ma voix, rien que ma voix, désormais vous êtes noir, un noir de l'Alabama dans les années 50. (p. 9)
 
Claude Colwin - source image : ici
Je l'avoue, j'avais de gros a priori sur ce livre, car j'ai du mal avec les essais qui vous prennent d'entrée à partie, vous obligeant à penser comme l'auteur. Bien entendu la ségrégation raciale est une chose terrible et il n'est pas question d'être pour, seulement, j'aime bien que le texte reste assez neutre, laissant au lecteur le soin de se faire sa propre opinion.

Pourtant, dès les premières phrases, j'ai accroché. Il faut dire que l'auteur s'adresse directement au lecteur, le plaçant dans la situation d'une personne noire dans les années 50 à Montgomery. Si, à cette époque, la situation s'est un peu améliorée dans plusieurs états américains, ce n'est de loin pas le cas de l'Alabama où Tout, absolument tout, doit être prévu pour que blancs et non blancs ne soient jamais amenés à partager les mêmes endroits ou les mêmes choses. Séparés depuis le berceau jusqu'au cimetière. Inégaux depuis la naissance jusqu'à la mort. (p. 17)

Bien sûr, je savais que les choses n'avaient pas été simples, mais je dois dire que j'ignorais que c'était à ce point dans les années 50 et, rien que pour m'avoir ouvert les yeux sur cela, je suis contente d'avoir eu l'opportunité de lire ce texte (ce que je n'aurais jamais fait sans le Prix Elle).

L'histoire de Claudette Colwin n'est finalement qu'un prétexte pour aborder le sujet de la ségrégation raciale qui, malheureusement, est toujours d'actualité. Car si la jeune Claudette, quinze ans, refuse un jour de céder sa place à un blanc dans un bus, personne ou presque ne se souvient d'elle. Pourtant, c'est son geste, suivi par d'autres, qui ont fini par lancer un boycott des noirs envers les transports publics, et permis l'émergence de figure comme Rosa Parks et Martin Luther King.

Une lecture éclairante, courte et efficace.

Lu pour le Prix des lectrices de Elle 2016.

(éd. Grasset, 2015)

Commentaires

keisha a dit…
S'il est à la bibli, je prends!
claudialucia a dit…
Ce livre sur cette femme m'intéresse beaucoup; C'est vrai que l'on sait qu'elle a existé mais que l'on ne sait rien sur elle!
Theoma a dit…
Je note, bon prix Elle !
cathulu a dit…
j'attendrai la sortie en poche.
claudialucia a dit…
Je publie mon billet demain. Merci encore! Je le mets en voyageur, j'espère qu'il va continuer sa route. Je l'ai trouvé vraiment très intéressant et puis, comme tu le dis, on est tous au courant de la ségrégation, mais on ne peut imaginer que ce soit à ce point!