Hantises - Joyce Carol Oates

 
J. C. Oates avec son époux R. Smith, photo d'Eva Häggdhal

C’est Natoria et son billet sur Le musée du Dr Moses qui m’a incité à découvrir cet auteur. J’ai emprunté le recueil à ma bibliothèque (+ celui-ci), et lu la première nouvelle dont le style ne m’a pas du tout plu. Déçue mais décidée à ne pas abandonner si vite, j’ai commencé le recueil Hantises dont le quatrième de couverture était prometteur. La première nouvelle, « Hantées » est probablement la plus « hantée » dans le sens auquel on associe en premier ce mot. Deux fillettes qui visite des maisons abandonnées, une meneuse et une suiveuse, la mort de l’une d’elle, des rencontres inquiétantes. 

Toutes les autres nouvelles n’ont pas vraiment de dimension fantastique mais laissent un certain malaise. Leurs « fantômes » en sont les personnages eux-mêmes et illustrent le fait que l’homme peut être un loup pour l’homme. 

J’ai beaucoup aimé « La poupée » (une universitaire, en voyage pour une conférence, tombe sur l’exacte réplique en vraie de son ancienne maison de poupée), « La chatte blanche » (un mari essaie de se débarrasser de Miranda, la magnifique chatte blanche qu’il a offerte à sa jeune épouse), « Le modèle » (une jeune fille est approchée par un homme qui lui demande de poser pour lui), « Changement de phase » (une femme voit avec angoisse des rêves érotiques se mélanger de plus en plus avec sa vie réelle) et « Les habitants maudits de la maison de Bly ».

J’avoue ne pas avoir lu « Circonstances atténuantes » que j’ai rapidement abandonnée après avoir constaté que chaque phrase, très courte, commence par « Parce que… » - ce genre d’exercice de style, très peu pour moi. 

Une première rencontre mitigée avec cette auteur mais je suis suffisamment convaincue pour lire prochainement un de ses romans. Lequel me conseillez-vous ? (si possible pas un pavé, please !) 

(éd. Stock, 2005)
(photo : The Paris Review)

Commentaires

Sandrine a dit…
J'ai prévu de lire un pavé de Oates cet été, pas encore bien sûre duquel, mais ça fait longtemps que je ne l'ai pas lue, elle me manque finalement...
(détail : la police de ton billet est vraiment très très petite...).
lewerentz a dit…
Bonjour Sandrine, et merci de ton commentaire. Je viendrai lire ton billet après les vacances, alors ! Bonne lecture. Pour la taille de ma police, c'est pourtant la "normale" et sur mon PC, elle ne paraît pas petite...
Kathel a dit…
Un Oates qui ne soit pas un pavé, si, si, c'est possible !
Fille noire, fille blanche ou Les chutes... Je suis sûre qu'il y en a d'autres, mais je ne suis pas une grande connaisseuse, juste une amatrice de JCO !
lewerentz a dit…
Kathel : merci pour tes conseils. Golovine avait écrit un billet sur "Fille noire, fille blanche" pour le blog et j'ai entendu beaucoup de bien de "Les chutes". Je garde donc tout cela en réserve.
Mimi a dit…
C'est une de mes auteurs favorites : j'adore beaucoup ce qu'elle écrit. Je peux alors te conseiller : "Fille noire, fille blanche", "Nous étions les Mulvaney", "Petite soeur mon amour", "La fille du fossoyeur" ou encore son dernier livre "Petit oiseau du ciel". J'attends avec impatience son prochain roman qui sortira à la rentrée littéraire de septembre : "Mudwoman".
lewerentz a dit…
Bonjour Mimi et merci pour tous tes conseils. Apparemment "fille noire, fille blanche" est excellent. "Nous étions les Mulvaney" est aussi paraît-il très bien. On verra ce que je choisirais.