Le dévouement du suspect X - Keigo Higashino

-->
Yasuko est divorcée et vit seule avec Misato, sa fille issue d’un premier mariage. Un jour, son ex-mari la retrouve et vient quémander de l’argent. En voulant protéger sa fille, elle le tue. Les deux femmes ne savent que faire et c’est alors que survient Ishigami, leur voisin qui a entendu ce qui s’est passé. Il est mathématicien, secrètement amoureux de Yasuko et, avec sa logique implacable, leur propose de se débarrasser du corps pour elles, tout en leur expliquant comment se comporter avec la police.
L’enquête est confiée à l’inspecteur Kusanagi. En parallèle, il cherche aussi à identifier le corps d’un homme retrouvé quelques jours plus tard, sauvagement assassiné au bord du fleuve. Aidé de son ami physicien Yukama, qui a connu Ishigami durant ses études, l’inspecteur va tenter de le confondre. 

L’originalité de ce roman réside dans le fait que le lecteur connaît les coupables ; ce qu’il faut découvrir n’est pas qui a commis le meurtre ni comment, mais la façon dont Ishigami a fait disparaître toutes les traces du crime pour aider Yasuko et Misato. Et si Kusagani et Yukama arriveront à le prouver. 

J’ai beaucoup aimé les atmosphères (quand même moins particulières que dans La maison où je suis mort autrefois), personnages et leurs réflexions. Tout cela m’a plu, sauf dans les vingt dernières pages qui délivrent les dernières clefs de l’énigme que j’ai quand même trouvé un poil tirée par les cheveux. Où peut-être est-ce simplement dû au fait que je n’ai pas complètement compris les motivations d’Ishigami ? 

Bref, c’est un bon roman mais j’ai quand même préféré l’excellent La maison où je suis mort autrefois


Keigo Higashino est né à Osaka en 1958. Il a fait des études d’ingénieur et ses romans policiers ont obtenus de nombreux prix. Il a aussi publié des essais et des livres pour enfants. 

(éd. Actes Sud, 2012)
(photo auteur : site web The Wall Street Journal)

Commentaires

dasola a dit…
Rebonsoir, beaucoup aimé aussi le 1er roman de cet écrivain. Pas encore lu celui-ci, je verrai bien. Bonne soirée.