Les lettres d'Esther - Cécile Pivot

source: lemainelivres.fr

Esther, libraire à Lille, décide d'organiser un atelier d'écriture basé sur l'écrit épistolaire. Depuis la mort de son père, cette forme de communication traditionnelle lui manque. Même si celui-ci, écrivain, habitait à vingt minutes de chez elle, c'était leur façon de se parler, se comprendre, et plus encore après le décès subit de leur épouse et mère, des années plus tôt. Cinq personnes s'inscrivent au workshop d'Esther : Nicolas et Juliette, un couple parisien qui traverse une crise depuis la naissance de leur fille et la dépression post-partum de Juliette; Jeanne, une professeur de piano retraitée à Lyon; Samuel, un adolescent qui ne trouve plus sa place au sein de sa famille depuis le décès de son frère aîné; et Jean, un businessman assez cynique en constant déplacement.

J'aime beaucoup les romans épistolaires et malheureusement, ils deviennent une rareté dans le paysage littéraire actuel. C'est donc avec grand plaisir que j'ai lu celui-ci grâce aux éditions Calmann-Lévy et la plateforme NetGalley qui l'ont mis à ma disposition - merci !

Si j'ai toujours une petite appréhension avec les auteurs francophones - j'en lis assez peu -, j'ai bien aimé le style de Cécile Pivot - fluide et facile à lire. Certes, l'histoire, ou plutôt les histoires de ses personnages n'ont rien de révolutionnaire et sont assez prévisibles. Mais il y a de beaux passages et notamment la fin qui se déroule au Japon pour un des personnages.

Un joli moment de lecture que je recommande.

(éd. Calmann-Lévy, 2020)

Commentaires

Kathel a dit…
Je ne m'y serais pas intéressée spontanément, mais pourquoi pas ?
Violette a dit…
ça m'intéresse ! merci pour cette découverte.
lewerentz a dit…
Violette, Kathel: c'est sympa, une lecture facile et agréable.
Dominique a dit…
Hier à la soirée de rentrée de ma librairie le libraire nous en a parlé et il y aura une rencontre avec l'auteur en novembre j'étais mitigée mais ta chronique me donne envie
lewerentz a dit…
Et bien j'en suis ravie, Dominique !
Anonyme a dit…
J'ai emprunté ce roman à la bibli et l'ai dévoré. Une jolie lecture (keisha qui passe sous anonyme, ne sachant pas si les comm passent)
lewerentz a dit…
Bonjour Keisha et merci pour ton partage.

Articles les plus consultés