Maïmaï - Aki Shimazaki


Chaque année, j'attends avec délice la parution d'un nouveau roman d'Aki Shimazaki, et chaque année, j'essaie de faire durer le plaisir le plus longtemps possible. De siroter et m’enivrer de son écriture extraordinaire, si délicate et poétique.

En lisant le résumé de ce Maïmaï sur le site des éditions Actes Sud, je n'étais toutefois pas ravie qu'elle reprenne le personnage de Tarô, un half (métis) sourd-muet. Mais rien à faire, j'ai succombé, surtout que la fin se termine sur un twist inattendu pour clore la troisième pentalogie de l'auteur (du moins, je suppose que "L'ombre du chardon" en est une).

Maïmaï, c'est l'escargot, le petit "héros" d'un poème au cœur du récit:

"Maïmaï, maïmaï,
Où vas-tu si lourdement ?
Que portes-tu dans ta maison si grande ?
Un chagrin ou un fardeau, ou bien les deux ?
Ah, tu ne peux qu'avancer, comme la vie !
Bon courage, maïmaï ! adieu !"

A la mort subite de sa mère Mitsuko, Tarô ferme la librairie qu'elle tenait et y installe sa galerie de peinture. Peu après, il retrouve Hanako, la fillette avec laquelle il s'était lié d'amitié durant l'enfance, jusqu'à ce qu'elle suive ses parents en Allemagne. Les deux éprouvent rapidement des sentiments au-delà de l'amitié et désirent se marier.

"Je [Tarô] me déplace et m'assoie sur le bord du lit. Elle [Hanako] s'approche lentement et s'arrête devant moi. Un parfum de savon effleure ma narine. Je dénoue son obi et ouvre son yukata. Elle n'a rien dessous. La toison pubienne noire contraste avec la peau blanche. C'est beau." (p. 93)

A savourer !

(éd. Actes Sud - Leméac, 2019)

Commentaires

Saxaoul a dit…
C'est un auteur que je ne connais pas !
maggie a dit…
JE ne connais pas du tout cet auteur mais l'histoire ne me tente pas du tout même si tu sembles avoir beaucoup apprécié
Violette a dit…
quel enthousiasme! J'avoue me méfier un peu de la littérature japonaise depuis quelques essais ratés pour moi… mais tu as réussi à me faire hésiter!
lewerentz a dit…
Violette : j'adore la littérature japonaise mais je
te comprends parfaitement; il m'arrive aussi d'être déçue. P.ex., je viens de finir "Quand le ciel pleut d'indifférence" et je n'ai pas réussi à complètement entrer dedans / adhérer.
lewerentz a dit…
Maggie : il y a bien assez d'autres romans à lire 😉
lewerentz a dit…
Saxaoul: alors, il n'y a plus qu'à 😉
Aifelle a dit…
Je n'ai lu que sa première pentalogie "le poids des secrets" que j'ai beaucoup aimé. J'aimerais en découvrir une autre.
niki a dit…
je le note à tout hasard, j'ai déjà lu un livre de cette autrice et j'aime son style, mais comme tu le dis à maggie, il y a tant de livres à lire, difficile parfois de savoir où commencer
lewerentz a dit…
Aifelle : tu as l'embarras du choix, elles sont toutes excellentes.
lewerentz a dit…
Niki: oui, c'est vrai. Lequel as-tu lu?

Articles les plus consultés