La fille muette - Michael Hjorth & Hans Rosenfeldt



Je le dis d'emblée : j'ai beaucoup aimé ce roman policier.
Pourtant, lorsque je vois des duos d'auteurs, je suis toujours dubitative, craignant le côté trop commercial. J'étais quand même un peu rassurée ici puisque l'éditeur est quand même Actes Sud et le fait qu'un des deux auteurs (Rosenfeldt) est le scénariste de la série "Bron" qui a été largement acclamée (même si, pour ma part, je n'ai pas accroché).

Je vous raconte l'intrigue ?

Dans une petite ville de la campagne suédoise, la famille Carlsten est sauvagement assassinée. Même si les parents, écologistes convaincus, agaçaient un peu la population et avaient dénoncé plusieurs voisins pour pratiques "non-écologique", qui a bien pu les détester au point de les abattre de sang froid ainsi que leur deux jeunes garçons ?

Le chef de la police locale demande l'aide de la section criminelle de Stockholm. L'équipe, dirigée par Torkel, est accompagnée du profiler Sebastian Bergman. Il apparaît rapidement qu'un témoin du massacre existe : Nicole, une fillette de dix ans, la nièce du couple en vacances pendant que sa mère est en mission professionnelle au Mali. Mais l'enfant a disparu et lorsqu'elle est retrouvée quelques jours plus tard, tapie dans une grotte, elle est profondément choquée et ne parvient plus à parler. Bergman la prend en charge et la fillette exprime, en remontant dans le temps, ce qu'elle a vécu à travers une série de dessins.

Mais le/la coupable a appris par la presse qu'il/elle a été vu/e et est bien décidé/e à supprimer Nicole.

Sur ce coup-là, je l'ai joué "à la Niki" qui souligne souvent dans ses billets qu'elle ne lit pas les romans d'une série dans l'ordre ;-D
Ce livre est en effet le quatrième d'une série dont le personnage de Bergman est le "héros". J'ai donc dû me débrouiller pour reconstituer les liens entre les personnages de l'équipe criminelle mais sans que cela ne perturbe mon plaisir de lecture. Au contraire, les personnages étant crédibles et intéressants, j'ai plutôt envie de lire un ou plusieurs autres livres de la série.

Certains trouveront l'enquête un peu lente ou sans assez de rebondissements; pour ma part, j'ai trouvé l'équilibre bon.
Bref, je recommande.

(éd. Actes Sud, Den stumma flickan, traduit du suédois par Rémi Cassaigne, 480 pp., 2018)

Commentaires

niki a dit…
contente de lire ton commentaire positif, il est dans ma pal - mais je devrais encore lire les autres - quoique généralement je lis dans le désordre
Lewerentz S a dit…
Niki: les autres sont aussi dans ta PAL ? Je relirai mais pas tout de suite, je n'aime pas enchaîner.
Gwenaelle a dit…
C'est toujours chouette quand on découvre le premier tome d'une série qu'on a envie de poursuivre...
maggie a dit…
Pourquoi pas ? Là, je finis une série ( le passage des ombres) et après, je passerai à d'autres polars. Moi non plus, je ne lis jamais dans l'ordre et ça ne me dérange aps que ce soit deux auteurs... Je me demande juste comment ils font !!!
Cristie a dit…
Le polar n'est pas très présent sur mon blog et tu me donnes envie de dévorer celui-ci !
Lewerentz S a dit…
Cristie: j'en suis ravie.
Les Rêveries d'Isis a dit…
Rhô! ça me donne envie de le lire. Il me faisait déjà de l'oeil... par contre, ce qui me retient un peu du coup, c'est de savoir que c'est un 4e opus... Je n'aime pas trop prendre une série en cours, je me sens toujours perdue dans les liens entre personnages.