La maison du soleil - Taamo



Ses parents étant séparés et trop occupés par leurs nouvelles vies amoureuses et professionnelles, Mao, une lycéenne, s'installe chez son voisin Hiro, un garçon un peu plus âgé qu'elle, et dont les parents sont décédés. Hiro, tient pourtant à garder la maison familiale, synonyme, pour lui, du bonheur passé avec ses parents, son frère et sa soeur. Ces deux derniers étant pour l’instant absents, la présence de Mao n'est pas un problème. Et pour elle aussi, cette maison est source de beaux souvenirs, car elle y a passé beaucoup de temps, plus petite.

A côté du lycée, Mao écrit, sous un pseudonyme, un roman en ligne; un récit dont Hiro est fan - sans savoir que son auteur vit tout proche de lui. Hiro, qui travaille comme programmateur, est "comme une mère pour Mao" et son rêve serait que son frère et sa soeur reviennent vivre auprès de lui.

Un shōjo en 13 tomes dont j'ai lu avec bonheur et délice le premier volume. Comme je l'écrivais dans un précédent billet, des shōjos, il y en a pléthore. Mais en dénicher un bon qui peut aussi se lire par les adultes, n'est pas si simple. Un de mes critères étant bien entendu qu'il y ai de la profondeur, des sentiments, des personnages avec une psychologie. Taamo nous parle ici d'absence (la "désertion" des parents de Mao, le décès des parents d'Hiro, l'absence de ses frère et soeur), de famille recomposée, d'amitié et d'amour. La maison du soleil s'annonce comme un tout bon cru dont je me réjouis de lire la suite.

(éd. Pika, Taiyo no ie, traduit par Claire Olivier, 2017)

Commentaires

Gagaie a dit…
Je ne connaissais pas, belle découverte. ☺
Lewerentz S a dit…
Gagaie: merci pour ton passage sur le blog. Oui, c'est vraiment bien, je te le recommande.
Electra a dit…
oh je le note du coup ! merci (il est dispo à ma BM)
Lewerentz S a dit…
Electra : tu me diras ce que tu en penses.