L'antarctique - Claire Keegan


J’adore la littérature irlandaise, ma bibliothèque comprend une large proportion d’auteurs irlandais qu’ils soient dramaturges, romanciers, poètes ou nouvellistes. Pourtant, il y a un moment que je n’en avais pas lu, et c’est donc "seulement" la première fois qu’un de mes billets pour ce blog sera consacré à la littérature de ce pays.

Je viens de terminer L’antarctique de Claire Keegan, une auteur que je ne connaissais pas. Ses récits sont, à mon avis, très irlandais, aussi bien par leurs sujets que par leur ton. Autrement dit, on est plus proche de William Trevor ou de John McGahern que de Sinead Moriarty (auteur irlandaise de chick-litt). 

Les thèmes sont très terriens, "ruraux" (ce n'est pas négatif) : difficultés de couples, différences ville-campagne, pauvreté, perte d’un enfant, différence homme-femme, amour perdu ou recherche de l’amour, exode, entre autres. A chaque fois, sous des apparences parfois banales, l’auteur laisse transparaître peurs, fêlures, douleurs, tristesses, non-dits et des atmosphères lourdes.

Bref, vous l’aurez compris, on ne rit pas beaucoup mais les nouvelles sont vraiment très bien écrites et un ton ironique "allège" souvent le propos. Toutefois, j’avoue que j’ai trouvé certaines trop courtes ; avec une fin "en queue de poisson" qui m’ont un peu laissé sur ma faim.

Quelques unes des nouvelles se déroulent aux Etats-Unis, où l’auteur a en partie étudié.



Claire Keegan est née en 1968 et a grandi dans une ferme du comté de Wicklow (sud de Dublin), dans une famille catholique. A dix-sept ans, elle part à La Nouvelle-Orléans pour étudier les sciences politiques et l’anglais. De retour en Europe, elle enseigne durant un an à l’université du Pays de Galles, puis s’installe en Irlande. Elle a obtenu de nombreux prix pour ses écrits, dont le William Trevor Prize. Disponible chez le même éditeur dès avril 2011 : Les trois lumières.

(éd. Sabine Wespieser, 2010)
(photo auteur : guardian.co.uk)

Commentaires

Cecile a dit…
Je l'ai dans ma PAL à Paris et pour le coup, je suis déprimée de ne pas pouvoir le lire là maintenant. En attendant j'ai commandé le Willa Marsh :)
lewerentz a dit…
Cécile: j'ai hâte de lire votre avis sur le Willa Marsh. Et pour le Keegan, on patientera un peu ;-) Bonnes lectures !
Tu sais que, comme toi, j'adore la littérature irlandaise et j'avais repéré celui ci... Mais je n'aime pas trop les nouvelles, j'avais donc abandonné cette lecture mais là, tu me donnes des regrets... Je l'attendrais en poche donc !
Bon week end Lewerentz
Golovine a dit…
Ah ! L'Irlande ... je sais que tu en est fan, particulièrement de sa littérature. J'ai aussi eu une période féconde en lectures irlandaises et c'est rare que j'aie été déçue. J'aime Nuala O'Faolain, Evelyn Conlon, Thimothy Findley et bien d'autres qui ne me viennent pas en tête juste là maintenant. Félicitations pour tes billets et amitiés.
lewerentz a dit…
L'or: si ça peut te "rassurer", ce recueil n'est de loin pas celui que j'ai préféré niveau nouvelles irlandaises. Je préfère Trevor ou O'Connor. Mais ça vaut quand même la peine de le lire.
Leiloona a dit…
Hum, là aussi le thème est tourné vers la campagne, je le note, j'ai bien envie de relire cette auteur ! ;)