Une maison jaune - Abigail Seran

source: site éditeur

Première lecture pour moi de cette auteur suisse, et c'est un coup de cœur !
Charlotte, une adolescente dont les parents sont séparés, emménage avec sa mère dans une ancienne maison de maître, plus ou moins dans l'idée que leur présence empêche les squatters de s'y installer jusqu'à ce que la demeure soit démolie - ce qui est prévue. A la buanderie Charlotte tombe sur de petits papiers rédigés bien des années plus tôt, des partitions de musique, et un ensemble chapeau-gants. Cela l'intrigue qu'elle décide de consacrer son travail de diplôme à l'histoire de la maison. Car dans les années 1920, Léonie, y a vécu avant d'être mariée à quinze ans avec le fils d'une autre riche famille. Puis, dans les années 50, c'est Pia, la fille d'émigrés italiens qui logeait dans le petit appartement des combles avec ses parents alors que les pièces principales étaient occupés par Alba, une pianiste.

Tour à tour, ce sont les voix des trois adolescentes qui font avancer le récit. Premiers amours, conventions et statuts sociaux, joies et difficultés du passage de l'enfance vers le monde des adultes. Si le monde change, évolue, la maison, elle, reste là, ne bouge pas et accueille tour à tour ses habitants; c'est le roc et le lien. Une maison qui aurait dû être jaune, qui est un véritable personnage dans ce très beau roman. Le style est fluide, et s'adapte à chaque époque; l'histoire coule toute seule sous nos yeux et, pour ma part, une fois commencé, j'avais bien du mal à reposer le roman.
Fin mai 1992
- Charlotte ! Charlotte ! Où es-tu ?
Je maugréai que j'étais en train de découvrir cette vieille baraque dans laquelle ma charmante mère avait décidé de me faire vivre.
- N'est-ce pas qu'elle est jolie ? C'est tellement dommage qu'ils la détruisent. Mais dans l'intervalle, nous allons bien en profiter, continua-t-elle, virevoltant, en me rejoignant dans une grande pièce du premier étage.
(p. 13)

Une très belle découverte d'une auteur que je relirai. Vivement recommandé ! Et merci à ma soeur qui m'a offert ce roman.

Abigail Seran est juriste et écrivain. Elle a publié 5 ouvrages à ce jour. Pour en savoir plus : son site.

(éd. Plaisir de lire, 303 pp., 2015)

Commentaires

Aifelle a dit…
Je connais très mal les auteurs suisses, je note le nom de celle-ci. Je vois qu'elle a un recueil aussi chez Luce Wilquin.
Lewerentz S a dit…
Aifelle : pour les auteurs suisses, tu sais, on est deux ! J'ai un peu honte mais je lis peu de littérature francophone - et j'ai tort, car j'ai souvent de belles surprises.