Lectures de saison : Christmas murders

Chaque année, j'aime bien lire un court roman policier "de Noël". Cette année, j'ai même doublé la mise ;-)

A Christmas case - a Posie Parker novella - L. B. Hathaway

Rebburn Abbey, la veille du Noël 1923. Posie Parker et quelques autres, dont l'inspecteur Lovelace, sont les invités de Rufus & Dolly of Cardigeon. La jeune détective privée connaît le comte depuis son enfance (un ami de son frère mort à la première guerre mondiale) et est la meilleure amie de Dolly. Cette dernière est encore faible après la naissance difficile, un mois plus tôt, du futur héritier du titre (et du domaine).
source: site auteur

Après le repas et avant que les invités ne se rendent tous ensemble à la messe de minuit, Rufus propose que chacun raconte un "mystère" (une énigme) qu'il/elle a personnellement vécu. Et lorsque c'est le tour de l'inspecteur et qu'il relate une histoire pourtant vieille de plusieurs années, il sent bien que quelque chose cloche dans l'atmosphère qui tombe soudain sur les invités. Un mystère pourrait-il être résolu ce soir-là ? Posie, quant à elle, raconte aussi une histoire survenue alors qu'elle n'était encore qu'une enfant, et à la suite de laquelle sa mère a quitté son époux (pasteur) et ses deux enfants. Posie ne l'a jamais revue.

Une histoire sympathique mais un peu "facile" - j'entends par là que, comme par hasard, plusieurs protagonistes de vieilles affaires se trouvent justement rassemblés là. Mais j'ai beaucoup aimé l'atmosphère, l'époque, l'héroïne (un peu effacée toutefois, du moins dans cette novella où je dirais que c'est plutôt l'inspecteur de Scotland Yard qui tient la vedette).

Bref, une héroïne dont je me réjouis de découvrir les précédentes enquêtes. Si vous aimez Maisie Dobbs, l'héroïne de Jacqueline Winspear, vous devriez succomber au charme de Posie Parker - vous êtes prévenus !

(éd. Whitehaven Man Press London, 124 pp., 2017)


Murder at the old vicarage - a Christmas mystery - Jill McGown

Byford, un petit village anglais non loin de la frontière avec le Pays de Galles, est bloqué par la neige. C'est pourtant au presbytère que l'inspecteur chef Lloyd et son sergent (et amante) Judy Hill vont devoir découvrir qui a tué le beau-fils de George Wheeler, le vicaire. A première vue, le crime a tout d'une "affaire familiale" : Graham, la victime, était venu dans l'après-midi supplier son épouse Joanna, la fille du couple Wheeler, de revenir avec lui dans leur maison, lui promettant de se faire suivre médicalement pour soigner son alcoolisme. Les choses auraient-elles dégénérées et Joanna aurait-elle fait usage de légitime défense ? 

source: site éditeur

Il semble toutefois que les choses ne soient pas si simples : pourquoi la nouvelle robe de Marian Wheeler (la mère) est-elle retrouvé à moitié carbonisée ? Pourquoi sont-ce ses empreintes et non celles de sa fille que la police retrouve sur le tisonnier qui a servi à tuer Graham Elstow ? Et pourquoi le vicaire semble-t-il si malade ? Quelle sa relation exacte avec la jeune et belle Eleanor Langton, veuve et mère d'une fillette, et nouvellement arrivée au village ?

Je ne connaissais pas du tout Jill McGown (1947-2007) et son duo d'enquêteurs. C'est en fouinant sur Goodreads que je l'ai découverte, commandé - et apprécié ce titre, paru initialement en 1988 sous le titre Redemption.

Le rythme est lent, on pense rapidement avoir tout compris et on se demande bien comment l'auteur va retourner la situation. Car c'est avant tout un roman psychologique qui met en avant ses personnages et leur psychologie à travers plusieurs thèmes : foi, relations de couple, violence conjugale, protection de ses enfants, ragots d'une petite communauté. 

Très plaisant.

(éd. Pan MacMillan Books, 245 pp., 2015)

Commentaires

maggie a dit…
Je note le deuxième mais jusqu'à présent, je n'ai pas aimé les chrismas case ( que ce soit ceux de PErry ou d'A. Christie...)
Karine a dit…
Tu me fais réaliser que je n'ai pas lu de mystère de Noël cette année. C'est le genre de cosy mysterie qui est souvent convenu... mais qu'on aime bien quand même.
Lewerentz S a dit…
Maggie : j'ai aimé plusieurs Perry alors que ce n'est pas une auteur que j'adore plus que cela avec ces autres séries (je préfère Monk aux Pitt). Christie en a aussi écrit ? Ah oui, le Noël de Poirot et "Christmas pudding"; je les ai aimé.

Karine : tout à fait d'accord avec toi !
Moka a dit…
L'effet nouvel an laisse désormais un peu Noël derrière moi... Et ce livre avec...
niki a dit…
j'avais beaucoup aimé "murder at the old vicarage", je sais je me répète
dasola a dit…
Bonsoir Leweerentz, je note ces titres en anglais qui ne semblent pas trop compliqués à lire. Bonne soirée et à nouveau très bonne année 2018.
cuisiner en paix a dit…
On sors de l'habituelle ambiance de Noël ;)
Belle journée, bises.
Tania a dit…
Je cherche chaque fois ton dernier billet, qui n'est jamais en tête d'écran, c'est bien celui-ci ? J'espère que tu vas bien. Bonne soirée.
Lewerentz S a dit…
Oui Tania, celui-ci est bien mon dernier billet. La reprise a été intense d'entrée de jeu au boulot. Janvier n'est pas terminé que je suis déjà fatiguée et j'ai donc du retard dans mes billets. Demain matin, si je retrouve un peu d'énergie. Bises.