Mörk - Ragnar Jónasson

source: site éditeur

Cela fait maintenant plusieurs années que Ari Thor est arrivé à Siglufjördur, la petite ville la plus au nord de l'Islande où il est policier. Kristin, son amie, l'y a finalement rejoint; ils se sont mariés et sont parents d'un fils d'un an. Lorsque débute le roman, Ari Thor est au lit, malade. Helena, l'épouse de son collègue Herjólfur l'appelle; son mari n'est pas rentré depuis la veille. Ari Thor ignore sur quoi il enquête et où il peut bien être, mais après une rapide enquête, il le retrouve rapidement. Sauf qu'il est mort, fusillé, et baigne dans une mare de sang, dans une vieille maison abandonnée en bordure de la ville. Le jeune policier étant collègue de la victime, il ne peut diriger l'enquête et c'est Thomas, l'agent qu'il a remplacé, qui revient pour diriger les opérations. Il s'avère rapidement qu'Herjólfur enquêtait sur un trafic de drogue. Dans une si petite ville en apparence si tranquille ? Gunnar, le maire, de même que son assistante Elín, semblent avoir bien des choses à cacher. Et qu'en est-il de Addi, le petit-cousin de Thomas, plusieurs fois appréhendé pour diverses magouilles ? Le roman est parsemé de chapitres en italique qui relate le séjour d'un jeune homme en hôpital psychiatrique. Qui est-il ? Quel est son rapport à toute cette histoire ?

J'avais adoré Snjór, le premier roman de Jónasson, notamment pour son rendu d'une atmosphère confinée, oppressante, nocturne, cette neige qui tombait sans cesse, le froid, la ville bloquée. Ici, j'ai été déçue de ne pas retrouver ce rendu que j'avais trouvé si bon. La météo n'y joue plus ce rôle si particulier qui apportait une touche indéniable au roman. J'ai aussi trouvé que la psychologie des personnages était moins fouillée. Au final, un whodunit certes agréable mais pas indispensable.

(éd. de la Martinière, traduit de l'édition anglaise par Pierre Brévignon, 336 pp., 2017)

Commentaires

maggie a dit…
J'ai cru vois qu'il plaisait. Dommage, je me faisais une joie de découvrir la suite...
Lewerentz S a dit…
Maggie: bah, ce n'est que mon avis; ne le laisse pas tomber s'il te tente.
dasola a dit…
Bonsoir Lewerentz, eh bien moi, j'ai autant aimé voire plus Mörk que Snjor comme quoi. Les deux sont à lire et j'attends le suivant avec intérêt. Bonne soirée.
Lewerentz S a dit…
Dasola: mais oui, les avis divergent et c'est très bien.
Moka a dit…
L'Islande me tente, le polar moins...