De mort naturelle - James Oswald

source : site éditeur

Une série de meurtres survient à Edimbourg; toutes les victimes sont des hommes âgés et des personnalités en vue de la bonne société - ce qui met une certaine pression et urgence sur la police. Tous sont retrouvés mutilés et un de leur organe (foie, rate, etc.) leur a été retiré et déposé à leur côté (quand pas dans leur bouche). L'inspecteur Duguid est chargé de l'affaire. Le fraîchement promu inspecteur Anthony McLean, lui, est chargé d'une affaire nettement moins pressante - la victime a été assassinée une soixantaine d'années plus tôt - mais elle révèle quelques similitudes avec celle de Duguid. En effet, sur un chantier, le cadavre momifié d'une jeune fille a été découvert; mutilée, violée et éviscérée, ses six organes déposées dans des niches murales tout autour d'elle. Qui a bien pu perpétré une telle horreur et pourquoi ? Cette affaire a-t-elle un lien avec les meurtres qui ébranlent Edimbourg ?

Premier roman de James Oswald, j'avoue avoir été un peu déçue essentiellement par une intrigue trop lente et des personnages auxquels j'ai eu un peu de mal à m'attacher vraiment (sauf le médecin légiste et son assistante). Les personnages révèlent toutefois des éléments qui pourraient être creusés et approfondis, notamment l'histoire familiale de McLean qui, orphelin à quatre ans, a été élevé par sa grand-mère, laquelle meurt dans le premier quart du roman. Plusieurs ingrédients classiques de ce type de roman sont présents : le jeune inspecteur qui doit encore faire ses preuves, les tensions avec un autre inspecteur plus âgé, la cheffe de la police parfois maternelle parfois mordante, les deux fidèles agents, etc. La construction est classique, rien de vraiment nouveau sous le soleil. Le quatrième de couverture en parle comme d'un roman "sombre et violent", sensation que je n'ai pas du tout ressenti.

Un premier roman dont la lecture n'est pas indispensable à mon sens mais je garde quand même l'auteur en mémoire, histoire de voir comment les personnages ont évolués dans les prochaines enquêtes.

(éd. Bragelonne, traduit par Jean-Claude Mallé, 456 pp., 2015)

Commentaires

niki a dit…
il m'attend dans la liste de mes lectures prochaines, quand j'aurai terminé ce que j'ai entamé