Tokyo therapy - Toshinobu Dana & Taro Koutsu

source: babelio.com
Je ne sais plus sur quel blog j'ai lu un commentaire sur ce manga (désolée !) mais il avait titillé mon intérêt. Je pensais me souvenir que Miwa Shinjo, l'héroïne, travaille en collaboration avec la police, sur des scènes de crimes. Faux souvenir (c'est le thème d'une des histoires ;-) mais c'est pas plus mal, il y a déjà assez de manga policier. Non, à travers plusieurs histoires (trois complètes et le début d'une quatrième dans ce premier tome d'une série qui en comptera deux), on suit Miwa Shinjo, psychologue clinicienne qui tente d'aider diverses personnes faisant face à des traumatismes.

Le chemin vers l'avenir
Il y a d'abord une femme qui n'a plus goût à la vie depuis le décès de son époux, six mois plus tôt. C'est par l'intermédiaire de son fils adolescent qu'elle rencontre Miwa. Cette courte histoire sert de cadre pour présenter les personnages et les décors. Outre Miwa, trente-sept ans, divorcée, il y a sa fille adolescente et le Dr Senkawa, psychiatre, qui lui adresse souvent des patients stabilisés et prêt à commencer une thérapie. 

Le poison qui ronge le couple
Depuis qu'il a assisté avec son épouse à une bagarre de rue, un mari est devenu violent. Pourquoi ? A-t-il vraiment, comme il le prétend, toujours été ainsi mais avait réussi à contenir ses pulsions ? Ou cette transformation cache-t-elle quelque chose de plus profond ?

Le fantôme du métro
Un ingénieur d'une grande multinationale active dans le traitement des eaux est victime d'hallucinations depuis qu'avec d'autres collègues, il a été pris en otage lors d'un chantier à l'étranger ? Miwa est chargée par l'entreprise du soutien psychologique de ses employés et elle se rend rapidement compte qu'un autre salarié fait aussi face à des hallucinations. Que s'est-il réellement passé ?

Le fardeau du passé
Un jeune homme essaie de refaire sa vie, aidé par son ancien tuteur, après une adolescence passé dans la délinquance et, notamment, une participation à un viol collectif. Aujourd'hui, il a un travail, une fiancée (qui bien sûr ignore tout de son passé); bref, tout pour être heureux. Sauf qu'il ne peut oublier ce qu'il a commis; un poids sur sa conscience. Pourra-t-il s'en sortir ? (la suite dans le tome 2).

Un manga original. J'aime bien lorsqu'il s'agit d'histoires courtes, bien qu'ici, elles auraient certaines bénéficié d'être un peu plus longues pour plus encore creuser les personnages.

(éd. Komikku, traduit par Ryoko Akiyama, 198 pp., 2016)

Commentaires