Poirot's early cases - Agatha Christie

source : amazon.com

A l'exception d'un recueil avec Miss Marple en vedette, je n'avais jamais lu de nouvelles d'Agatha Christie dont je suis pourtant fan. A vrai dire, la majorité de ses romans que j'ai lu ne mettent pas en scène ses deux plus célèbres personnages.

Niki a récemment chroniqué ici, ici et ici ce recueil et a eu la gentillesse de me l'envoyer. A part peut-être une ou deux nouvelles, j'en avais toutes vu l'adaptation télévision avec David Suchet, donc je savais quasiment à chaque fois qui était le coupable - plus ou moins, ma mémoire ayant parfois quelques ratés. Cela ne m'a toutefois pas dérangée, car j'étais plutôt curieuse de lire les textes qui avaient servi aux épisodes. Et je confirme que, pour le coup, je préfère voir la série que lire les textes. Attention, ce n'est pas que je n'ai pas aimé; non. Simplement, j'y ai eu le sentiment que beaucoup reprochent à Agatha Christie, à savoir qu'il est impossible de deviner l'assassin, car il n'y a quasiment aucun indice - ce qui n'empêche nullement Poirot de sortir à chaque fois la solution de son chapeau. Certaines astuces sont toutefois, il faut le reconnaître, très intéressantes et bien trouvées.

Par contre, c'était agréable de lire des nouvelles relatées par Hastings, de voir apparaître Japp et (une seule fois) Miss Lemon, trois personnages que j'aime beaucoup et qui contrebalance le "narcissisme" de Poirot qui répètent plusieurs fois qu'il est "le plus grand détective du monde".

A noter que certaines des nouvelles ont servi de bases à des romans plus élaborés ensuite.

Une lecture détente sympathique

(éd. HarperCollins, 412 pp., 2008)

Commentaires

Cecile a dit…
Moi aussi Hastings et Miss Lemon sont des personnages que j'aime beaucoup :)
niki a dit…
contente que cela t'ai plu :)