Noir septembre - Inger Wolf

 
Aarhus / source: monipag.com

Aarhus, Danemark. Le corps d'Anna est retrouvé dans un bois; assassinée alors qu'elle faisait son jogging. La jeune femme, qui préparait un doctorat en anthropologie, vivait seule avec son petit garçon. Sur son cadavre, un bouquet de fleurs séchées de ciguë. Le commissaire Daniel Trokic va enquêter avec son équipe. Mais les pistes sont minces. Jusqu'à ce qu'un lien soit établi avec la disparition, huit semaine plus tôt, de Christopher, un jeune et brillant chercheur en psychiatrie.

Première lecture de cette auteur danoise pour moi. Un roman qui se lit très facilement et agréablement mais une enquête qui ne m'a pas intéressée plus que cela (l'univers de la recherche médicamenteuse ne me branche pas vraiment). Par contre, j'ai beaucoup aimé les personnages, notamment le commissaire Trokic, d'origine croate, chez qui on devine un certain nombres de fêlures, de secrets. Je ne sais pas s'il s'agit d'un personnage récurrent chez l'auteur, mais je ne dirais pas non pour une seconde enquête, histoire d'en savoir un peu plus sur son passé. Par contre, j'ai trouvé que le personnage de l'assassin n'était pas assez fouillé; finalement, on ne comprend pas bien ses motifs - où pas assez à mon goût; je suis un peu restée sur ma faim. 

L'ambiance générale du livre (décors notamment) m'a aussi beaucoup plu, de même que les thèmes anthropologiques et sociologiques abordés.

source: fkb.dk
Pas une révélation, donc, mais une bonne lecture.

Lu pour le Prix Elle 2016

(éd. Mirobole, traduit par Frédéric Fourreau, 432 pp., 2014)

Commentaires

Dominique a dit…
le scénario n'est pas fantastique mais comme toi j'ai bien aimé l'ambiance