Le complot Médicis - Susana Fortes

Ana Sotomayor est une étudiante espagnole en histoire de l'art qui rédige sa thèse de doctorat à Florence sur le peintre Pierpaolo Masoni, et en particulier sur son tableau "La madonna de Nievole". Pour cela, elle étudie les neuf carnets du peintre. Outre des croquis et réflexions propres à son art, Masoni y relate l'attentat contre Laurent de Médicis, le 26 avril 1478 en la cathédrale de Florence.

Florence - source: legrandtour.fr
C'est là que, comme moi, vous êtes content de lire le (super !) manga Cesare, car vous savez alors de quoi on parle ;-) Et oui, cet événement historique, connu sous le nom de "conjuration des Pazzi" est une des intrigues du manga de Fuyumi Soryo. Si la tentative d'assassinat d'une des plus anciennes familles florentines contre les "nouveaux riches" (les Médicis) qui dirige politiquement et artistiquement la ville a échoué, Ana est intriguée par l'importance que le peintre donne a cet événement. Certes, il était présent dans la cathédrale et sa madone lui a été commandée par Laurent de Médicis, mais son tableau cacherait-il un secret ? Elle apprend également qu'il existerait douze cahiers; pouquoi en manque-t-il trois ? Et qui est ce théologien qui prétend travailler pour le Vatican et lui adresse des menaces à peine voilées ? C'est tout cela qu'Ana va chercher à démêler avec l'aide du professeur Rossi, son directeur de thèse. 

Laurent de Médicis - source : larousse.fr

En alternance, Susana Fortes nous plonge au cœur du 15e s. italien (= quattrocento en italien - il s'agit d'ailleurs du titre original), à travers les yeux de Luca, un jeune apprenti peintre à la "bottega" du célèbre peintre et sculpteur Verocchio (1435-88) où il apprend le métier auprès de Masoni. Si ce dernier est un personnage de fiction, Verocchio ne l'est pas, ni Leonard de Vinci (qui est une silhouette dans le roman, également apprenti auprès de Verocchio), ni, bien entendu, les Médicis.

C'est un roman qui avait tout pour me plaire et qui ne m'a pas déçue. Peinture, Italie, Renaissance, une intrigue prenante avec un mystère, un mélange histoire/fiction; que demandez de plus ? En plus, c'est bien écrit.

Si vous aimez les romans de Ian Pears, celui-ci devrait vous plaire. A découvrir !
Une critique étoffée chez Appuyez sur la touche lecture.

source: abc.es

Susana Fortes (née en 1959) est écrivain et journaliste, diplômée en histoire, géographie et histoire américaine. Elle collabore régulièrement à El Pais, des revues littéraires et cinématographiques, et a reçu plusieurs prix littéraires. D'autres de ses romans ont été traduits en français.

(éd. 10-18,

Commentaires

Melleaurel a dit…
Tiens tiens c'est un livre qui pourrait plaire à ma jumelle qui a fait des études en Histoire de l'art...(si elle ne le connait pas...)
Electra a dit…
Je n'ai jamais lu de livre d'elle mais ça m'intrigue ! Je le note (je lis en ce moment Sacré Bleu plongé dans le Montmartre de Manet, Toulouse-Lautrec et Pissaro!
Lewerentz S a dit…
J'aurais voulu aussi étudier l'histoire de l'art, car à l'école de commerce, j'ai suivi durant 2 ans un super cours sur le sujet ! Quelle chance !
Lewerentz S a dit…
Et moi, je note le tien ! ;-)
niki a dit…
apparemment mes commentaires ne passent pas la barre chez toi en ce moment - dommage :(
je spécifiais simplement qu'étant une adepte de iain pears, je notais ce titre
claudialucia a dit…
Pour moi aussi, c'est un roman qui a tout pour me plaire : Peinture, Italie, Renaissance... et Lorenzo de Médicis, le Magnifique, c'était déjà mon grand amour quand j'avais 15 ans (après un séjour à Florence)!