Cancer in the city - Marisa Acocella Marchetto

A quelques semaines de son mariage, Marisa Acocella Marchetto apprend qu'elle a un cancer du sein et doit suivre une chimiothérapie puis des rayons. La BD est le récit de son expérience.
 
source: marisaacocellamarchettofoundation.org
J'avais repéré ce livre sur l'un de vos blogs (désolée, je ne me souviens plus chez qui) et étant tombé dessus à ma bibliothèque, je l'ai emprunté.

Au début, j'avoue que j'ai eu un peu du mal, car je n'aime pas franchement les dessins. Mais l'humour présent à chaque page m'a finalement emportée et j'ai bien aimé cette BD qui est un témoignage du combat médical mais aussi et surtout du système de santé aux Etats-Unis. Car, avant son mariage, Marisa n'est pas assurée, ce qui signifie que la moindre analyse, le moindre traitement sont extrêmement onéreux. Elle montre aussi qu'il faut trier les multiples informations que l'on peut trouver sur Internet, les conseils de thérapeute en tout genre. La relation avec sa mère est très marrante aussi, celle avec son fiancé puis mari très touchante.

Sur le sujet, ce n'est pas la première BD que je conseillerais - j'ai préféré Le cancer de maman de Brian Fries mais ce n'est pas du temps perdu pour autant.

source : nytimes.com

Marisa Acocella Marchetto est illustratrice pour Glamour et The New Yorker. Elle vit et travaille à New York.

(éd. L'Iconoclaste, traduit par Fanny Soubiran et Jakuta Alikavazovic, 2007)

Commentaires

niki a dit…
j'avoue que les dessins ne m'attirent pas plus que cela et le sujet me fait carrément fuir ;)
claudialucia a dit…
J'étais en train de me dire que j e n'aimais pas les dessins quand j'ai lu ton commentaire! Chaque fois que l'on parle des soins médicaux aux Etats-Unis cela me fait frémir; ces gens qui ne peuvent pas se faire soigner ou qui sont obligés de se démunir de tout pour y parvenir, c'est vraiment horrible; ceci dans un pays qui se prétend le premier du monde!
Cecile a dit…
Mon commentaire s'est perdu apparemment. Je disais que j'avais déjà lu cette BD et que ce qui m'avait beaucoup plus c'était que cela m'avait permis de mieux comprendre les douleurs des gens de ma famille qui souffraient d'un cancer. Par contre, je trouve vraiment intéressant ce que vous dites sur le système de santé américain. Je n'avais pas noté cela au moment de ma lecture.