A l'abri du sirocco - Domenico Campana

Cet homme qui a tant d'années de plus que moi, ce domestique tout-puissant a pris dans mon coeur la place que mon mari n'a jamais su occuper. Si les gens savaient, ils me considéreraient comme une catin. A qui pourrais-je expliquer que mon cher et courageur soldat n'a jamais éveillé en moi les émotions que ce vieillard sait susciter ? Je n'ai dépossédé personne : Vincenzo, je le sais à présent, habitait seulement l'anti-chambre de mon cœur. (p. 99)
 
Palerme - source : blog-plus-loin.com
Palerme, à l'aube de la seconde guerre mondiale. Rosalia et Vincenzo, un jeune couple qui vit dans un quartier modeste, hérite du palais du prince d'Acquafurata. Rien ne les relie pourtant à cet aristocrate. Malgré la seule condition d'y vivre au moins trente ans et ne pas renvoyer Salvatore, le vieux domestique, ils décident de s'y installer.

Puis la guerre éclate et Vincenzo, futur géomètre, est envoyé se battre en Afrique. Rosalia se retrouve seule dans le vaste palais, ses grandes pièces richement décorées, sa bibliothèque, l'atmosphère fraîche et étouffante à la fois. Une relation faite d'attirance et de haine se noue avec Salvatore.

Une histoire courte et intense dont j'ai beaucoup aimé l'atmosphère, les atmosphères qui sont très bien rendues. Le "ressort" m'a un déçue mais c'est peu de chose. A découvrir !

Domenico Campana est écrivain, scénariste et journaliste. Il vit à Rome.

(éd. Liana Levi, traduit par Claude Bonnafont, 125 pp., 2015)

Commentaires

Sandrine a dit…
La citation est belle et ce que tu en dis laisse imaginer un récit intimiste qui me tente.
Kathel a dit…
Pourquoi pas, si c'est bien écrit...
niki a dit…
un peu moins tentée par celui-ci, pourtant l'atmosphère que tu décris paraît intéressante