Accords parfaits - Daria Bignardi

Arno, violoncelliste à La Scala de Milan, est marié depuis treize ans à Sara; ils ont trois enfants. S'ils se sont rencontrés adolescents et sont sortis ensemble quelques temps, Arno n'a, ensuite, plus revu Sara pendant seize ans. Et lorsqu'il la retrouve, par hasard, un jour à l'aéroport, leur histoire redémarre et ils se marient rapidement. 

Tout semble aller pour le mieux et pourtant, quatre jours avant Noël, sans prévenir, Arno trouve un mot de Sara lui disant qu'elle a besoin de s'éloigner quelques temps. Arno n'a rien vu venir. Il croit d'abord à une farce mais doit vite se rendre à l'évidence; Sara ne reviendra pas - ou du moins pas tout de suite. Certes, leurs relations étaient parfois tendues ces derniers temps mais ni plus ni moins qu'un autre couple. Passée la période de colère, la vie sans elle s'organise. A son étonnement, leurs trois enfants prennent la chose sereinement et leur aînée ne semble pas si surprise de ce départ. 

Quatre mois après son départ, Arno se met à la recherche de Sara et découvre beaucoup de zones d'ombre dans la vie de celle qu'il croyait connaître.

"Quand je l'ai rencontrée, elle ressemblait à un chat, toujours à l'aise et égale à elle-même. Elle faisait et disait toujours ce qu'elle voulait, elle était sereine et satisfaite. Être à ses côtés était reposant, comme regarder un feu." (p. 21)

J'ai beaucoup aimé ce roman, fin et subtil, un roman qui parle de l'amour, du mariage, de l'amitié, du fait que vivre avec quelqu'un ne signifie pas pour autant qu'on sait tout de lui/elle.

Vivement recommandé !
source: biografieonline.it

Daria Bignardi (née en 1961) est journaliste et présentatrice télé. Son premier roman autobiographique (non traduit) a obtenu plusieurs prix.

(éd. Les Escales, traduit de l'italien par Anaïs Bokobza, 2014)

Commentaires

zarline a dit…
Ton billet en dit peu mais est plutôt intriguant. Pourquoi pas!
Cecile a dit…
Je n'ai pas trop aimé ce livre pour le coup. J'ai apprécié l'histoire, l'explication, le portrait de femme mais alors le mari ne m'a pas semblé crédible un seul instant quand il cherche à comprendre sa femme. Il reste centré sur lui-même et essaie de se persuader qu'il cherche à la comprendre. Je pense que j'ai eu cette impression du fait qu'il a des sentiments trop extrêmes. Ou tout noir ou tout blanc. Les autres personnages sont intéressants par contre.J'aime particulièrement le portrait des grand-parents.
Lewerentz S a dit…
Cécile: vous me "tuez" car vos remarques sont toujours très pertinentes et justes. Je suis tout à fait d'accord avec vous sur le fait que le mari est très centré sur lui; de là à dire qu'il n'est pas crédible du tout, je ne sais pas... J'ai beaucoup aimé aussi les grands-parents et aussi Paola; dommage qu'on en sache pas plus sur ce personnage.
Kathel a dit…
Ce roman que je ne connaissais pas du tout me tente... les remarques de Cécile me font au contraire penser à pas mal d'hommes, et me donneraient au contraire l'impression qu'il est très crédible.
Je suis donc curieuse ! Des grands-parents pas caricaturaux, j'aimerais bien voir ça aussi ! ;-)
niki a dit…
je note puisque tu le recommande, mais je me tâte ;)
Karine:) a dit…
Je suis pour ma part suuuper curieuse.
Bien noté. Et à voir vos remarques, je rejoins Kathel...