Le journal malgré lui d'Henry K. Larsen - Susin Nielsen

Avant CA, j'aurais dit que ce type était cinglé. Mais maintenant, je comprends. Ce n'est pas que je n'aime plus les gens; c'est juste que je ne peux pas m'impliquer tout le temps avec eux. (p. 33)
source: amazon.com
Henry, 13 ans, a une vie familiale sans histoire, jusqu'au jour où un drame survient. Son frère aîné Jesse arrive un jour au collège avec le fusil de leur père et abat un de ses camarades avant de se donner la mort. A la suite de ce traumatisme, la famille Larsen est coupée; la mère restant dans leur petite ville, en traitement psychologique dans un hôpital, alors que, pour mettre Henry à l'abri des ragots, des regards de ses anciens camarades et de leur petite ville, et pour lui permettre de prendre un nouveau départ, son père déménage avec lui à Vancouver, un endroit où personne ne les connait. Obligé de suivre des séances hebdomadaires de psychothérapie, c'est Cecil, son médecin, qui suggère à Henry de tenir un journal. D'abord réticent pour ne pas dire résistant, Henry y trouve rapidement le moyen de se confier, d'y inscrire ses émotions et sa vie dans son nouveau collège, avec ses voisins et son père.

Je ne lis pas beaucoup de littérature jeunesse mais le titre de ce roman m'a intrigué et je n'ai pas regretté de l'avoir lu ! Le style est punchy, incisif, à la fois touchant et drôle. Le personnage d'Henry, avec son caractère, ses forces et ses faiblesses m'a beaucoup plu. Ce n'est pas mièvre mais très agréable à lire même pour les plus âgés.

Une auteur que je relirai, c'est clair !
source: cbc.ca
Susin Nielsen est Canadienne et vit à Vancouver. Elle a publié plusieurs romans pour la jeunesse (dont plusieurs récompensés) et a aussi travaillé pour la télévision.

(éd. Hélium / Actes Sud, 2013)

Commentaires

keisha a dit…
Tu as raison de vouloir lire l'auteur, j'en ai lu deux, avec grand plaisir (un titre avec Georges clooney, ça ne se refuse pas)
Lewerentz S a dit…
Keisha: oui, je l'ai repéré aussi, celui-là ;-)