Les brumes de l'apparence - Frédérique Deghelt

Gabrielle, 40 ans, hérite d'un terrain avec deux vieilles maisons en ruine, dans un petit village au cœur de la campagne française. L'héritage provient d'une tante, Francesca, dont elle ignorait l'existence et qui n'est pas encore décédée. Pour la Parisienne qu'elle est, Gabrielle pense régler les choses en deux temps trois mouvements avec le notaire et un agent immobilier qu'elle veut charger de trouver un acquéreur. 

Mais une fois sur place, obligée de passer la nuit plus ou moins à la belle étoile dans une des maison, elle est envahie par un inattendu sentiment de bien-être, de symbiose avec le petit lac sur le terrain, la forêt. Elle rêve aussi d'un accident dans lequel elle vient en aide aux blessés en imposant ses mains sur leurs blessures. Sa tante lui fait également des révélations surprenantes : elle est la descendante d'une famille de guérisseurs et doit prendre le relais. Par ailleurs, les villageois considèrent sa propriété comme maléfique et un certain nombre de bruits courent sur un de ses ancêtres.

Sur le chemin du retour, non loin du village, elle arrive sur les lieux d'un accident, appelle les secours et se retrouve, presque malgré elle, à faire les gestes qu'elle s'est vue exécuter dans son rêve. D'autres éléments feront que Gabrielle finira par vouloir rénover les deux maisons mais elle n'est pas au bout de ses surprises.

photo : F. Mantovani - source : site auteur
J'ai vraiment bien aimé ce roman même si j'ai quand même dû attendre presque la moitié pour vraiment avoir envie de connaître la suite. J'aimais, le sujet m'intéressais mais je n'étais pas complètement conquise. Dommage que plusieurs pages à la fin m'ont dérangées; je les ai trouvé trop "clichés", je n'ose pas dire "grand-guignolesque" mais vous voyez le genre..., disons trop "exagérées" (et cela n'a rien à voir au fait de croire ou non à ce type d'expérience).

Par contre, j'ai beaucoup aimé le style d'écriture et il n'y a aucun doute que je relirai Frédérique Deghelt. D'ailleurs, en consultant son site, j'ai vu que c'est elle aussi qui a écrit La grand-mère de Jade et La nonne et le brigand, deux romans que j'avais noté comme lecture possible.

(éd. Actes Sud, 350 pp., 2014)

Commentaires

keisha a dit…
Pas franchement les thèmes qui m'attirent. J'avais plutôt aimé La grand mère de jade.
niki a dit…
j'avais lu la grand mère de jade qui m'a beaucoup plu - j'aime aussi le style d'écriture de cette romancière
maggie a dit…
L'histoire me rappelle vaguement Lady Hunt de Frappat que je n'avais pas aimé ! En revanche, j'avais effectivement noté cet auteur ( pour les deux romans que tu cites) que je n'ai pas encore lu !
Lewerentz S a dit…
Keisha et Niki: je souligne donc cette "Grand-mère de Jade" dans mon carnet.

Maggie: oui, l'histoire me faisait aussi pensé à Frappat et je ne l'ai pas adoré non plus. Toutefois, l'histoire est quand même très différente. En tout cas, je n'avais pas du tout les mêmes sensations en les lisant. "Lady Hunt" est plus "sombre", onirique.
Dominique a dit…
je l'ai sur ma liseuse mais j'ai calé quand le thème des guérisons est arrivé, je déteste tout ce qui tourne autour d'une magie quelconque dommage
Karine:) a dit…
Les thèmes me tentent... mais j'ai souvent été énervée par le côté guimauve des autres livres de l'auteur que j'ai lu... du coup, bon... j'hésite.
Céline a dit…
J'ai passé un bon moment même si tout ne m'a pas convaincue dans ce roman. Je trouve que c'est une auteur qui laisse une belle place à l'humain dans ses romans, j'avais particulièrement apprécié "La vie d'une autre"
Mior a dit…
Moi, les murs qui saignent , j'ai pas pu ! Ça m'a hérissée et c'est dommage car les scènes à la rivière étaient très réussies et on aurait aimé qu'elle se sorte de ce sujet casse gueule mais bien intéressant toutefois ...