Deux veuves pour un testament - Donna Leon

source : cosmovisions.com
Costanza Altavilla, une enseignante retraitée, est retrouvée morte dans son appartement par sa voisine venue récupérer son courrier à son retour de voyage. Le médecin légiste conclu rapidement à une crise cardiaque et explique la tâche de sang vers la tête de la victime par le fait qu'elle s'est cognée contre un radiateur lors de sa chute. Mais Brunetti n'est pas à l'aise avec cette thèse, pressent qu'il y a autre chose. Des sous-vêtements de plusieurs tailles différents dans les tiroirs, des clous aux murs qui ne tiennent plus de tableaux, etc. Il ne lui en faut pas plus pour faire quelques recherches sur la signora Altavilla. Depuis sa retraite, celle-ci passait du temps avec des personnes âgées dans un home (tenu par des religieuses), mais recevait parfois aussi des femmes battues chez elle pour quelques jours. Une de ces visites aurait-elle mal tournée ?
source : robertarood.wordpress.com
Pas la meilleure enquête de Brunetti, mais quand même toujours un bon moment en compagnie du commissaire dans les rues de Venise. Il faut dire que Donna Leon sait y faire, l'air de ne pas y toucher, pour lancer quelques piques sur l'administration italienne, les différences nord-sud, la mafia et les irrégularités en tout genre. Sans compter, comme d'habitude, les piratages informatiques de la signorina Elettra, la secrétaire du supérieur de Brunetti (mais sur ce point, il continue de fermer les yeux, trop content de la rapidité et la facilité avec lesquelles elle arrive à lui fournir des renseignements). Et puis aussi toujours cette petite touche d'humour avec les "pattaterie" du vice-questeur Patta.

(éd. Calmann-Levy, 289 pp., 2014)

Commentaires

niki a dit…
j'ai décidé de me remettre à lire donna leon - je me rends compte que brunetti me manque -
j'ai déjà lu un chouette billet chez aline, qui m'a donné envie de m'y remettre - si tu t'y mets aussi, c'est obligé !! ;)