Le parfum des livres que nous avons aimé - Will Schwalbe


Vous espérez lire un livre pleins de "critiques" de livres, de commentaires et appréciations sur des romans ? Passez votre chemin, vous serez déçu.
Par contre, si vous voulez lire le récit du combat d'une femme contre un cancer du pancréas, et du soutien que les livres lui ont apporté, ainsi qu'à son fils, vous pouvez tenter.

Parce que c'est cela avant tout : le récit d'un beau et courageux combat face à la maladie, l'amour filial et familial, et la façon dont les livres peuvent nous aider face aux difficultés de la vie. Bien sûr, il y a quelques commentaires sur des romans mais ce n'est de loin pas l'essence de ce livre. Ce qui m'a un peu "déçue" dans le sens où c'est ce que j'en attendais - ou du moins pensais y trouver. Mais il y a quand même quelques idées de lectures à piocher ;-) Sinon, c'est essentiellement le portrait de sa mère que nous dresse Will Schwalbe. Et visiblement, c'était une femme assez incroyable qui s'est battue pour le droit des femmes et enfants réfugiés - ce qui est tout à son honneur - mais j'ai trouvé que l'ensemble était trop répétitif.

Bref, une déception pour moi.

(éd. Belfond, traduit par Lyne Strouc, 360 pp., 2013)

Commentaires

Sandrine a dit…
Avec un tel titre, on peut en effet s'attendre à autre chose... dommage...
Clara a dit…
mince je l'ai acheté ( d'occasion, ouf)
cathulu a dit…
Galéa avait été emballée, tu es plus réservée, j'hésite toujours ! :)
keisha a dit…
Des billets assez différents sur les blogs. On verra, éventuellement ^_^
Cecile a dit…
Je l'avais repéré en anglais mais cela semblait parler un peu plus de livres que cela.
niki a dit…
comme sandrine = dommage, le titre était engageant, faisait penser à quelque chose de quasi magique
Lewerentz S a dit…
A toutes : évidemment, ce n'est que mon avis mais, en tout cas, Niki, tu peux oublier le côté "magique".
maggie a dit…
J'avoue que le sujet ne m'attire pas trop et effectivement, il a l'air bien trompeur.
Lilibook a dit…
Ah, un rendez-vous manqué. Je passerais mon tour alors.
Je n'avais pas vraiment été emballée (comme le dit Cathulu), c'est surtout que je l'ai lu dans le cadre du prix Elle ou certaines jurées étaient dans la situation de Will, du coup je l'ai lu pas seulement avec mes yeux, et cette ode du fils à sa mère qui s'en va m'a par conséquent touchée. Mais je suis d'accord avec toi, le titre est trompeur et l'ensemble assez répétitif.
Mais il y a quelque chose d'assez bouleversant quand même...
Mior a dit…
C'est un livre foncièrement américain ,dans le côté sentimental , plein de bons sentiments , presque sirupeux. Cet homme , par exemple , semble n'avoir aucun recul par rapport à sa mère , pour lui c'est ( encore ) une sainte femme ( et le pire ...c'est qu'elle l'est !)
MAIs c'est aussi très touchant, et un livre qui laisse un trace ( j'étais co-jurée avec Galéa ;) . J'avais fait un billet à l'époque, à peu près en ces termes