bandes dessinées et romans graphiques

Jeune fille en Dior / Annie Goetzinger
source : bodoi.info


Clara, une jeune chroniqueuse de mode (fictive), découvre l'univers de Christian Dior après la seconde guerre mondiale. Une intéressante plongée au cœur de l'organisation d'une maison de couture, des défilés, des mondanités. Biographie de Dior, des autres personnages réels et explication des termes spécifiques inclus. Dessins fluides, pastels, aquarellés.
Même pour une non-férue de mode comme moi, j'ai bien aimé.

Anne Goetzinger voulait d'abord devenir dessinatrice de mode (elle découvrira la BD durant ses études) et on sent la passion.
C'est Keisha qui m'a donné envie.

(éd. Dargaud, 2013)


L'onde de Septimus / Jean Dufaux, Antoine Aubin, Etienne Schréder
source : metronews.fr
Olrik, l'ennemi juré de Blake & Mortimer, est aux mains d’aristocrates anglais bien décidés à l'utiliser comme pion dans le fonctionnement du télécéphaloscope de Septimus (cf. La marque jaune). Mortimer, dans son laboratoire, tente lui aussi d'en comprendre le fonctionnement. Et lorsqu'il comprend qu'une catastrophe se prépare, il essaiera de l'en empêcher avec Blake.

J'aime beaucoup le classicisme des dessins de cette série et cet album est en tout point parfait sur ce point. Les typiques expressions anglaises ne manquent pas non plus, les petits-déjeuners des deux amis, le trench-coat de Blake, les références universitaires de Mortimer et son domestique/assistant indien sont également présents.

Mais l'histoire ne m'a pas du tout intéressée, pour ne pas dire ennuyée. Une déception, donc.

(éd. Blake et Mortimer, 2013)


Le fils de la perdition / Christophe Bec et Andrea Mutti
source : bd-sanctuary.com
Perkis, conducteur de métro, est en grave état de choc après qu'une jeune femme enceinte se soit jetée sur les voies devant son convoi. Voulant chasser les hallucinations et les insomnies qui l'assaillent, il découvre que la jeune femme vivait parmi une collection de statuettes religieuses et qu'elle tenait un journal dans lequel est avait écrit être tombée enceinte sans avoir de rapport et surtout qu'elle était persuadée que son enfant serait l'Antéchrist. Se serait-elle tuée pour tenter de sauver l'humanité ? Et qui est le prêtre que croise plusieurs fois Perkis lors de ses déambulations ?

Une BD très très noire, sans aucun espoir. Mieux vaut être d'excellente humeur avant de la commencer; personnellement, elle m'a mis le moral dans les chaussettes en deux minutes.

L'histoire ne m'a pas vraiment passionnée mais les dessins sont très efficaces. Sombres, glauques.

(éd. Soleil Productions, 2013)

L'affaire Charles Dexter Ward / Ian N. J. Culbard et H. P. Lovecraft
source : forbiddenplanet.com
Etats-Unis, 1918. Charles Dexter Ward est passionné d'archéologie, d'histoire et de généalogie. Il s'intéresse particulièrement à l'un de ses ancêtres, Joseph Curwen qui avait fui Salem lors de la chasse aux sorcières pour s'installer à Providence. Mais plus il approfondi ses recherches, plus Charles commence à perdre la tête et à agir comme son ancêtre et donc à expérimenter l'alchimie, à s'intéresser au mythe de Cthulhu. Finalement, il est interné mais disparaît.

Complexe et pas forcément facile à suivre - comme souvent avec Lovecraft, en ce qui me concerne. Mais j'ai bien aimé, notamment les dessins.

(éd. Akileos, 2012)

Dans l'abîme du temps / Ian N. J. Culbard et H. P. Lovecraft
source : babelio.com
1908. Nathaniel Wingate Peaslee est professeur d'économie dans une université de la côte est des Etats-Unis. Un jour, lors d'un cours, il a un malaise et se réveille cinq ans plus tard, amnésique. Sa femme l'a quitté, emmenant leur fils. Il commence à s'intéresser à d'autres domaines que le sien, à voyager pour comprendre ce qui lui est arrivé. La schizophrénie guette...

Oups, encore plus complexe que le précédent. J'ai nettement moins aimé, trouvé trop confus, trop de thèmes, un côté extra-terrestre qui n'est pas du tout ma tasse de thé.

Les dessins, par contre, m'ont à nouveau plu.

(éd. Akileos, 2013)

Commentaires

Sandrine a dit…
J'aime bien Christophe Bec d'habitude mais cette BD-là ne m'a pas passionnée, j'ai trouvé le scénario un peu confus. Et Lovecraft en BD, j'aime beaucoup !
keisha a dit…
Le premeir est un régal pour ls yeux...
Blake et Mortimer: dommage! J'ai les anciens chez moi (et les garde!).
Lewerentz S a dit…
Sandrine : quelle autre BD de Bec me conseillerais-tu ? Et pour Lovecraft ? As-tu lu celles-ci ? Sinon, lesquelles ?
Lewerentz S a dit…
Keisha : pareil que toi, j'ai qq vieux B&M que je conserve précieusement, même si mon tome favorit est "L'affaire Francis Blake" qui n'est pas un original d'E. P. Jacobs.