The girl on the stairs - Louise Welsh

Ma soeur a vraiment eu fin nez en m'offrant ce roman et je l'en remercie.

Berlin en hiver. Jane, une Anglaise enceinte, part s’installer chez Petra, sa partenaire, Allemande, qu’elle a rencontré six ans plus tôt et avec laquelle elle a vécu à Londres. Jane est à quelques semaines du terme, elle parle peu allemand et se retrouve seule et passablement perdue dans une ville qu’elle ne connaît pas lorsque Petra est au travail dans la journée. Elles vivent dans un ancien quartier juif, dans un vieil immeuble à côté d’une église et de son cimetière. Un endroit qui ne semble pas vraiment accueillant ni confortable, bien que leur appartement soit chic, grand et bien équipé mais minimaliste. 

Quelques jours après son arrivée, Jane rencontre Anna sur le palier, une jeune fille de treize ans qui vit dans l’appartement voisin avec son père, obstétricien. Jane remarque des ecchymoses sur son visage et elle a vite fait de les relier aux cris apeurés qu’elle a entendus la nuit précédente. Anna serait-elle battue par son père, voire, pire, abusée ? Jane en est persuadée après avoir surpris une dispute sur le palier entre le père et la fille ; le père traitant même sa fille de catin. Jane essaie d’amener Anna à se confier mais la fillette la repousse et défend son père. Autour d’elle, personne ne semble prendre ses craintes au sérieux ; ni Petra qui souhaite seulement que Jane se repose et profite de sa nouvelle vie en Allemagne, ni Tielo, le frère jumeau de Petra, ni même le père Walter, le prêtre de l’église. La seule qui semble accorder quelques crédits à ses propos est Heike Becker, une vieille dame à moitié sénile qui vit avec son mari au rez-de-chaussée. Jane n’en démord toutefois pas et cherche à savoir pourquoi Greta, la mère d’Anne, ne vit pas avec son époux et sa fille. Qui était-elle ? Où est-elle ? Berlin est une ville pleine des fantômes de son passé, expliquera Petra à Jane qui se sent de plus en plus isolée, abandonnée et incomprise. 

L’histoire est entièrement narrée du point de vue de Jane, ce qui a son importance, de même que les rapprochements qu’elle fait entre le comportement d’Anna et sa propre attitude au même âge. L’intrigue est bien menée et la tension monte graduellement. Dès les premières pages, on sent le malaise de Jane, sa fragilité (est-elle uniquement due à sa grossesse ?), ses soupçons, ses questionnements et ses doutes également vis-à-vis de la fidélité de Petra. 

Un bon roman, subtil par ses non-dits et sous-entendus plutôt que par beaucoup d’action. Conseillé si vous aimez ce genre ! 
source : bbc.co.uk
Louise Welsh (née en 1965 à Londres) a étudié l’histoire à Glasgow puis a travaillé plusieurs années dans une bouquinerie avant de se consacrer à l’écriture. Dès son premier livre, elle reçoit nominations et prix. 

(éd. John Murray, 294 pp., 2012)

Commentaires

niki a dit…
je l'ajoute à ma LAL (liste à lire, encore plus longue que ma PAL), mais pas pour tout de suite -
Lewerentz S a dit…
Niki : je te l'envoie. Tu le liras quand tu voudras. Joyeux Noël ! Moi, je m'en vais commencer le "Perry de Noël" :-)
Lor rouge a dit…
Joyeux Noël Lewerentz, passe de belles fêtes de fin d'année, avec de gros bisous en prime :0)
Manu a dit…
Une romancière que j'ai très envie de découvrir. Ce titre est-il déjà traduit ?
Lewerentz S a dit…
L'or : merci, pareillement !

Manu : je viens de chercher sur le net et ai trouvé 2 titres traduits ("De vieux os" et "Impasse de la perversion") mais pas celui-ci. C'est la première fois que je lis cette auteur donc ne peux te parler de ses autres romans. Essaies !
Manu a dit…
"De vieux os" est le titre que j'avais déjà repéré. Je commencerai donc par là !
niki a dit…
merci lewerentz pour allonger ma pal, je vais finir par être gênée de dire qu'un roman m'intéresse - mais je ne vais pas non plus jouer les hypocrites = cela me fait très plaisir - et surtout pas d'urgence pour l'envoi, j'ai de quoi lire :)