1000 cercueils - Kota Ishii


 Juste quelques lignes pour présenter ce livre. Non pas que je ne l'ai pas aimé - bien au contraire ! - mais ce n'est pas un livre facile à présenter. En effet, il relate l'immédiat après tsunami du 11 mars 2011 à Kamaishi, à env. 250 km au nord de Fukushima. 

Il s'agit d'un reportage journalistique mais écrit "comme un roman", c'est-à-dire qu'il ne s'agit pas de questions-réponses mais d'un texte très littéraire dans lequel le journaliste n'intervient pas, ne dis jamais "je..." mais s'efface devant quelques protagonistes dont il relate les faits et gestes. Il y a l'animateur social, le dentiste, le pompier volontaire, le garde-côte, l'employé municipal, le médecin, le maître du temple, etc., que l'on découvre à différentes étapes de l'organisation de la ville après l'accident.

Evidemment, ce n'est pas ce qu'il y a de plus gai à lire mais le côté littéraire facilite les choses - peut-être même trop, car j'ai dû me "remettre à l'ordre" plusieurs fois en me rappelant qu'il ne s'agit pas d'une fiction mais d'un triste fait réel. Il y a beaucoup d'humanité, d'émotion.

Si vous aimez le Japon, je vous le recommande.

Kota Ishii est né à Tokyo en 1977; est journaliste et écrivain.

(éd. Seuil, 2013)

Commentaires

zarline a dit…
J'ai un peu de peine avec ces sujets très "proches" pour des livres. Je préfère les lire dans les magazines ou les revues spécialisés. C'est une question aussi de moment de lecture consacrés aux magazines et aux livres... Bref, pas trop tentée malgré ton avis positif.
Celui-ci n'est pas encore passé sous mes yeux. Je veux bien essayer quand même.
Bonheur du Jour a dit…
J'en ai déjà entendu parler et je l'ai noté sur ma liste. Je pense que cela doit être très très intéressant. Vraiment, je vais le lire.... Merci.
Lor rouge a dit…
L'idée est belle je trouve...
Lewerentz S a dit…
Zarline: je te comprends, surtout que des bonnes revues, il y en a !

Jean-Louis et Bonheur du Jour : bonne lecture

L'or: oui, belle idée. Dommage que les faits soient réels...
Violette a dit…
j'aime le Japon mais là... rien que le titre me fait froid dans le dos! brrrr