This rough magic - Mary Stewart




Années 60. Lucy, une jeune actrice dans l’attente d’un nouveau rôle, part se changer les idées à Corfu dans la maison de vacances de Phil, sa sœur qui a épousé un riche héritier italien. La belle-famille de Phil possède trois maisons dont deux qu’elle loue : une à Godfrey Manning, un photographe, et l’autre à Julian Gale, un célèbre acteur retiré des scènes après le décès accidentel de son épouse et sa fille. Sir Julian a deux filleuls jumeaux, Spiro (c’est un garçon) qui travaille pour lui et Godfrey, et Miranda qui travaille pour Phil avec leur mère. Le père a disparu peu après la naissance de ses enfants et l'acteur veille sur eux.

Un matin, alors qu’elle se baigne dans la crique, Lucy voit un dauphin puis entend des coups de feu. Pensant que c’est le cétacé qui est visé et présumant que les tirs viennent de la villa Gale, elle s’y rend en courant dans l’intention de dire aux propriétaires leurs quatre vérités. Sa première rencontre avec Max, le fils compositeur de la famille, est animé et un peu gênante pour Lucy qui se rend compte que non seulement elle n'a aucune preuve mais qu'en plus, elle est entrée illégalement sur une propriété privée. Mais en même temps, c'est peut-être pour elle l'occasion de rencontrer son idole. Peu après, Phil et Lucy apprennent que Spiro s’est noyé lors d’une sortie nocturne de photographies avec Manning. Ce n’est que le début d’une série d’événements curieux...

Un roman sympathique qui mêle suspens et romance, ainsi que de nombreuses références à La tempête de Shakespeare. Mary Stewart imagine en effet que Corfu est le lieu de l’intrigue de la pièce. Rien de révolutionnaire, l'inconscience de Lucy fait sourire, mais un agréable moment à lire des descriptions de baignades, ballades, mer et bain de soleil, cela ne peut pas faire de mal pour garder le moral en attendant que la météo daigne enfin être digne d’un mois de juin ! 


Mary Stewart (né en 1916) a étudié à l’université de Durham - où elle a enseigné jusqu’à son mariage en 1945 et reçu un doctorat honorifique en 2009. Ses romans populaires se divisent en deux catégories : ceux qui mêlent histoire et fantasy (la série Merlin) et ceux qui oscillent entre romance et policier. Elle vit à Edinbourg. 

(éd. Hodder, 2011 – réédition du roman original paru en 1964)
(photo auteur : site web Mary Stewart novels)
(photo Corfu : site web The Telegraph)

Commentaires

Missycornish a dit…
Hum une romance au soleil. Cela à l'air pas mal. J'ai déjà entendu ce titre quelque part.
lewerentz a dit…
Bonjour Misscornish, et merci de ton passage et tes deux messages ! J'aimerais bien visiter ton site mais je n'arrive pas à y accéder; j'arrive sur une page Wordpress qui me demande un login :-( Quelle est l'adresse ?