Ferme les yeux - Amanda Eyre Ward

Etat de New York, milieu des années 80. Après une soirée avec des amis, le corps d'une femme est retrouvé sans vie dans sa chambre. Son mari a appelé les secours mais sa déposition est tellement brouillonne qu'il devient le principal suspect, est arrêté et emprisonné. Leurs deux enfants, Lauren et Alex, âgés d'une petite dizaine d'années, sont confiés à leur grand-parents qui habitent au Texas. C'est là qu'ils grandissent et qu'on les retrouve vingt ans plus tard.

Lauren est agent immobilier, vivote avec son petit ami Gerry, et ne s'est jamais remise du drame de son enfance; très proche de sa mère, elle se considère comme orpheline de père dont elle ne veut plus entendre parler et à qui elle n'a jamais rendu visite en prison. Elle est par contre très attachée à son frère aîné Alex. Celui-ci est devenu médecin et s'apprête à partir en Irak avec Médecins sans frontières, ce qui perturbe grandement Lauren qui non seulement à peur pour sa vie mais aussi se sent abandonnée une seconde fois.

Pendant ce temps à Aspen (Colorado), Sylvia quitte son ami car elle ne veut pas "lui obéir" et avorter pour la troisième fois. Elle veut recommencer une nouvelle vie à New York (où elle est née et a grandi) et compte sur l'aide de sa meilleure amie Victoria (qui est issue d'une famille aisée) pour l'aider. Mais cette dernière est une fois de plus dans une rechute d'alcoolisme et vient de quitter son mari avec ses deux filles.

A priori, comme cela, on se dit que ce roman sera bien sombre... mais non. Évidemment, il y a un secret et un lien entre les trois femmes.

Je n'avais pas du tout entendu parler de ce roman; je l'ai emprunté à ma bibliothèque qui l'avait mis sur sa liste des "coups de coeur", et j'ai eu beaucoup de plaisir à le lire. 

Ce n'est peut-être pas de la très grande littérature mais il s'est révélé un agréable moment. Les chapitres (un peu inégaux) sont courts et se lisent vite; j'avais envie de connaître la suite. Certaines pages sont un peu trop bavardes de détails inutiles mais rien de dramatique (mange-t-on vraiment comme c'est décrit aux USA ?!)

Dommage que certains personnages ne soient pas plus approfondis (la mère de Lauren et Victoria notamment) et dommage que je n'ai pas tous réussi à les aimer (Victoria encore, Gerry).

Au final, une lecture agréable.

source : site officiel de l'auteur

Amanda Eyre Ward est née à New York en 1972. Elle a étudié l'anglais et l'écriture à l'université puis a enseigné un an en Grèce avant de rentrer aux Etats-Unis. Parallèlement à de petits travaux de journaliste, elle travaille comme bibliothécaire. Son premier roman, Butte as in beautiful, paraît en 1999. Ferme les yeux est son quatrième roman et a remporté le "Elle magazine fiction book of the year" (2011). Elle a également publié des nouvelles.

Aussi commenté par Kathel.

(éd. Buchet Chastel, 2012) 

Commentaires

Kathel a dit…
Je suis d'accord, c'est une lecture agréable, mais rien d'exceptionnel.
lewerentz a dit…
Bonjour Kathel : je n'avais pas vu que tu as aussi lu ce livre ;-) Merci pour ton passage.
Sandrine a dit…
Une auteur que je n'ai pas encore découverte. Elle a pourtant ses fans sur la blogo (Cathulu il me semble...).
Karine:) a dit…
Je souhaite découvrir l'auteur depuis un moment mais bon... je pense que je ne commencerai pas par ce titre!
lewerentz a dit…
Sandrine et Karine : bonne découverte ! Je viendrai lire vos futurs billets. Merci de votre passage. :-)
Lor rouge a dit…
J'ai un livre de cet auteur dans ma PAL mais je n'arrive pas à me rappeler du titre... Il avait eu beaucoup de succès sur les blogs... A oui, ça me revient c'est "A perte de vue", je lirais d'abord celui là avant de rajouter un titre à ma LAL (qui est déjà conséquente ;0) Bises Lewerentz