La poupée - Daphné du Maurier

Mon billet sera court, d'une part car je trouve difficile de parler de nouvelles, et d'autre part car je n'ai jamais lu de roman de Daphné du Maurier et connait donc mal son œuvre. Enfin, ce n'est pas tout à fait vrai, car j'ai lu, il y a plusieurs années, son Mary Anne qui est une biographie romancée de son arrière-arrière-grand-mère (1776-1852) qui a été la maîtresse du duc d'York, fils du roi George III. J'ai aussi lu Rebecca mais en anglais simplifié et donc ça ne compte pas vraiment.

Ceci étant précisé, comme j'avais beaucoup aimé ces deux livres, j'étais ravie de la parution de ce recueil de nouvelles et me réjouissait de découvrir un peu mieux cette auteure. Hm... après la lecture des deux premières nouvelles ("Vent d'est" et "La poupée"), j'ai bien cru que j'avais fais un mauvais choix, car la première m'a laissé assez indifférente et je ne suis pas sûre d'avoir compris la seconde. Pourtant cette "Poupée" du titre est extrêmement bien écrite et l'atmosphère est proprement glaçante et sombre; prenante. Le personnage principal se prénomme Rebecca et il lui a apparemment servi de base pour son roman éponyme. Un personnage énigmatique, froid, distant, intéressant mais que je ne suis quand même pas sûre d'avoir saisi et compris.


Les autres nouvelles sont plus "conventionnelles", ou du moins plus simples à comprendre. Daphné du Maurier y parle de la société anglaise du début du siècle et de l'après-guerre, du statut social des hommes et des femmes, des relations ("Frustration", "Week-end", "Le chagrin n'a qu'un temps", "Le minet", "Des tempéraments contraires"), de prostitution ("Piccadilly", "Mazie"), de vol pour survivre, de rêves ("La vallée heureuse"), d'arrivisme ("La sangsue") et de conventions sociales encore très traditionnelles ("Notre Père"), notamment envers les femmes.

Un bilan positif au final car les textes sont très bien écrits, même si je reste un peu frustré avec "La poupée" que je relirai plus tard. Les nouvelles sont courtes (env. une vingtaine de pages chacune) et certaines auraient méritées d'être plus développée.

Et vous ? Vous aimez du Maurier ? Quel roman me conseilleriez-vous ?

(éd. Albin Michel, 2013)
(photo auteure : site web cornwalls.co.uk)
(photo paysage de Cornouailles : site web traditionalbritain.org)

Commentaires

Nanou a dit…
J'aime beaucoup Daphné Du Maurier, j'ai lu presque tous ses livres, je crois mais je n'avais jamais entendu parler de celui-ci.
Je te conseille La maison sur le rivage, que je trouve très original. Il associe plusieurs époques, dans une histoire pleine de suspense.
Mango a dit…
J'ai lu et aimé:" L'Auberge de la Jamaïque" et seulement vu "Rebecca" par Hitchcock Je n'aime pas trop les nouvelles non plus mais je relirais bien le premier livre dont j'ai un peu oublié l'histoire.
lewerentz a dit…
Nanou et Mango : tout d'abord MERCI de votre passage ! Merci aussi pour vos conseils, précieusement notés :-)
lewerentz a dit…
Clara : merci de ton passage. Bonne lecture avec du Maurier ! Je viendrai lire tes billets.
maggie a dit…
J'ai aimé tout ce que j'ai lu de Du Maurier : aventures sombres dans L'auberge de la Jamaique, Le mystère de Rebecca et les nouvelles " les oiseaux" et d'autres qui sont fantastiques. Je note ce recueil qui a l'air différent de ce que je connais.
lewerentz a dit…
Maggie : et moi je note tes suggestions. Les nouvelles de ce recueil font partie de ces premières publiées d'où peut-être la "différence".
keisha a dit…
Je ne peux que confirmer les titres des autres! Ajoutons Ma cousine Rachel.
Mais Rebecca est le plus célèbre et aisé à trouver.
lewerentz a dit…
Keisha : je suis justement en train d'écouter une version radio de "Ma cousine Rachel", sur BBC Radio 4 extra !
Karine:) a dit…
J'ai tellement de mal avec les nouvelles... malgré ton avis positif, je ne sais pas si je m'y risquerai. Mais Mary Ann me tente!