Dans un livre, j'ai lu que... - Eugène


Voici un petit recueil amusant d’anecdotes collectées par Eugène au fil de ses lectures (romans, essais, journaux, Internet, etc.). C’est souvent drôle et quelques extraits valant mieux que toutes les explicatiosn, en voici trois qui m’ont particulièrement plues :



« Discrétion

Dans un livre, j’ai lu que Samuel Beckett fit preuve d’une discrétion jamais prise en défaut. Lorsque En attendant Godot fut publié, la première année, il s’en vendit 153 exemplaires. Plus tard, lorsqu’un journal lança une grande enquête auprès des écrivains en leur posant la traditionnelle question « pourquoi écrivez-vous ? », Beckett ne répondit que par quatre petits mots : « Bon qu’à ça ». Il eut également l’extrême obligeance de décéder durant LE grand événement médiatique de 1989, la révolution roumaine. Tout le monde avait les yeux tournés vers Bucarest et personne ne se soucia de la mort du prix Nobel de littérature (prix qui lui fut décerné en 1969, mais qu’il n’alla jamais chercher  Stockholm). »



« Soulier

Dans un livre, j’ai lu qu’en sortant du Soulier de satin de Paul Claudel, dont la représentation dura une bonne dizaine d’heures, Sacha Guitry soupira : « Heureusement qu’il n’y avait pas la paire. »



« Mise en garde

Dans un livre, j’ai lu cette mise en garde d’un professeur de littérature à ses jeunes étudiants : « Si vous croyez avoir inventé quelque chose, c’est que vous n’avez pas encore assez lu. »



Un recueil qui se picore et déguste tout seul, avec bonheur.

source : site  Femina.ch
Eugène est né à Bucarest en 1969. Il arrive en Suisse avec sa famille à l’âge de sept ans. Chroniqueur, parolier et romancier, il a notamment écrit le formidable La vallée de la jeunesse qui a reçu le Prix des auditeurs de la RSR (je faisais partie du jury cette année-là !). Il a aussi écrit pour le théâtre et la jeunesse.
(éd. Autrement, 2011)

Commentaires

Tu as raison, très sympa ces extraits, ça donne envie d'en lire plus :0)
keisha a dit…
Inclassable, oui. Je l'ai lu, marquant plein de passages, et puis je n'en ai pas parlé...