Un endroit discret - Matsumoto Seichô

-->
C’est lors d’un déplacement professionnel à Kôbe que Tsuneo Asai apprend la mort de son épouse Eiko. Certes, elle avait déjà été victime d’un infarctus, mais le coup est rude. Quelques jours plus tard, alors qu’il se rend avec sa belle-sœur dans la petite boutique de produits cosmétiques de luxe où son épouse est décédé, Asai est surpris par la richesse du quartier et son trouble s’accroît car il ne comprend pas pourquoi son épouse s’y trouvait. Elle sortait peu de chez eux, sauf pour des réunions de haïku. Serait-elle venu dans ce coin pour trouver l’inspiration ? En se promenant, Asai se rend compte que l’endroit comprend plusieurs discrètes villas qui accueille des couples adultères. Le doute s’installe ; il soupçonne son épouse de lui avoir été infidèle et cherche à reconstituer les événements.

Ce n’est pas vraiment un roman policier alors si vous recherchez des rebondissements à la chaîne, il vaut mieux passer votre chemin. En menant son enquête, Asai va à son tour commettre l’irréparable et peu à peu s’enfoncer pour tenter de sauver les apparences vis-à-vis de son entourage professionnel. Ne pas perdre la face et ne pas perdre la bonne position au ministère de l’agriculture à laquelle il est parvenu malgré son milieu modeste et des études médiocres. Mais en agissant ainsi, il perd peu à peu sa personnalité.

Si ce n’est pas une lecture indispensable, cela reste un roman agréable qui parle plus de mœurs et psychologie que de suspens. On découvre le monde du travail au Japon, son fonctionnement, notamment.


Matsumoto Seichô (1909-1992) est considéré comme un des grands auteurs japonais de romans policiers. Il travaille d'abord dans le service public puis dans un journal. Il écrit d'abord des nouvelles, puis des romans dans lesquels l'aspect psychologique prime sur l'intrigue. Il a aussi écrit pour le cinéma et a reçu le prix Akutagawa en 1952.

(éd. Actes Sud, 2012)
(photo auteur : site Internet Babelio)

Commentaires