Nos vies désaccordées - Gaëlle Josse

-->

Il y a quelques temps, j’ai lu un entrefilet sur ce roman dans un magazine. Une histoire mêlant musique, piano, amour, retrouvailles et internement psychiatrique ? Je ne pouvais que penser à mon cher R. Schumann, d’autant qu’en ce moment, je joue régulièrement du piano – ce qui n’est pas très favorable à mes leçons de violoncelle et l’audition qui approche ;-) Plus sérieusement, je ne pouvais qu’être tentée par ce roman, d’autant que j’avais beaucoup aimé Les heures silencieuses. Et comme je lis peu d’auteurs francophones, je voyais là une bonne occasion de rattraper cette erreur (?).

Ni une ni deux, quelques jours plus tard, je le cherche à la librairie qui était sensée en avoir deux exemplaires en stock mais que ni moi ni la librairie n’avons réussi à trouver. Le samedi suivant, dans une autre librairie, je le repère dans les rayons et l’acquiert toute contente. Mais en même temps, j’avais peur d’être déçue, car j’avais beaucoup d’attentes et c’est dangereux, n’est-ce pas ?

Et bien j’ai presque tout aimé : la même écriture simple et fluide, douce et subtile, souvent poétique, que dans Les heures silencieuses. Je suis toutefois un peu sceptique sur les passages en italique à la fin de certains chapitres. Certains sont clairement des flashbacks, d’autres… je ne sais pas trop, n’ai pas bien compris. Pas trop caricatural par rapport à la musique (parfois, on a l’impression de lire des listes de talents cumulés, compositeurs, marques et firmes de disques, lieux de concerts, etc.). Par contre, j’ai trouvé que les personnages étaient un peu fades et ai été un peu déçue par le pourquoi de la séparation des amants. La fin est ouverte, ce qui m’a plu.

Un bon roman, même si j’ai préféré son précédent.



(éd. Autrement, 2012)
(photo : site Amazon)

Commentaires

Tentée aussi mais je crois que je commencerais par "les heures silencieuses" qui vient de sortir en poche d'ailleurs... Bonne soirée Lewenrentz
Mango a dit…
Je suis très contente de savoir que tu l'as aimé aussi car je compte bien le lire à mon tour. Par expérience, j'ai constaté qu'un second roman était souvent quelque peu décevant par rapport au premier
Golovine a dit…
Bonjour lewerentz, je ne connais pas cette auteure et je ne demanderais pas mieux qu'à la découvrir ... rien que la couverture, malgré sa sobriété, donne envie. Jolie Pentecôte à toi lewerentz et amitiés.
Lucie a dit…
J'ai beaucoup aimé ce titre, plus que le premier, parce que la musique y jouait un plus grand rôle justement.
Jostein a dit…
Bonjour, je viens de le terminer et comme vous, j'ai préféré les heures silencieuses. Même si ici, il y a la même êcriture poêtique, fragile, sensible, il m'a manqué quelque chose. Est-ce le personnage un peu fuyant, égoïste du pianiste ou le nombre de destins croisés qui tentent d'expliquer les réactions des protagonistes? Je laisse décanter cette lecture et rédige ma chronique dans l'après-midi.
Theoma a dit…
j'ai bcp aimé. J'ai hâte de lire le précédent.