Le journal de la veuve - Mick Jackson

-->
Une femme récemment veuve fuit Londres pour un petit village de la côte du Norfolk (nord-est de l’Angleterre) où elle loue un petit cottage froid et rudimentaire mais qui lui semble adapté à son état d’esprit du moment. Elle a envie de se retrouver seule, de réfléchir à son défunt mari, son mariage. Elle s’occupe avec des excursions, des visites au pub local (lecture des journaux et mots-croisés), mais ne se mêle pas vraiment aux habitants qui la regardent étonnés (elle a une Jaguar, achète plus d’alcool que de nourriture solide, etc.). D’abord dévastée par son nouveau statut et se sentant coupable d’être encore en vie, elle prend pourtant goût à cette nouvelle vie, s’imagine même trouver un petit job, se faire de nouveaux amis. Au fil des pages, le lecteur apprend que son mariage, même s’il a duré quarante ans, n’était pas parfait, et les réminiscences de la narratrice pour un ancien amour donnent lieu à quelques scènes cocasses.

J’ai beaucoup aimé la première moitié, le style, la fluidité. Il y plusieurs passages touchants. Ensuite, j’avoue que je ne voyais pas bien où l’auteur voulait en venir. J’ai trouvé la fin un peu abrupte, mais dans l’ensemble, ce roman, s’il n’est pas exceptionnel, reste fort recommandable.

« Quand je suis partie de Londres de façon si précipitée, j’avais conscience d’être sérieusement agitée depuis une bonne paire d’heures. C’est souvent le cas ces temps-ci. Je déteste cette période de l’année quand il commence à faire noir avant même la fin de l’après-midi. J’ai peur du noir. Vous y croyez, vous ? J’ai soixante-trois ans et j’ai peur du noir. » (p. 16)



Mick Jackson est né en 1960 dans le Lancashire et vit à Brighton. Il a étudié le théâtre, a été chanteur, puis a étudié le « creative writing » auprès de Rose Tremain et Malcom Bradbury à Norwich. Il a publié plusieurs romans et nouvelles.

(photo auteur : site web The Daily Mail)

Commentaires