Sunset Park de Paul Auster

Je viens d'achever la lecture de ce livre que j'ai adoré. Décidément, j'apprécie la littérature américaine.
Après la mort accidentelle de son demi-frère Bobby, mort dont il se sent responsable, Miles Heller coupe les ponts avec son père, un éditeur indépendant qui rame pour maintenir sa maison d'édition à flot et sa belle-mère Willa. Exilé volontaire en Floride, il débarrasse avec sensibilité et empathie les villas désertées par les victimes de subprime. Il est sincèrement amoureux de Pilar, une jeune exilée cubaine qui fait de brillantes études. Elle est encore mineure. Dénoncé, Miles se voit contraint de quitter la Floride.
Il va revenir seul à New York, désormais proche de sa famille. Là, il va cohabiter dans une maison abandonnée avec Bing Nathan, son plus fidèle ami, la fragile Ellen et Alice, active dans une association dénonçant les emprisonnements abusifs partout dans le monde.
Dans une Amérique ultra-libérale et moralisatrice, où prononcer le mot solidarité est presque obscène, squatter clandestinement est leur façon de s'insurger.
Sunset Park est un roman délicat, subtil et minutieux. Paul Auster trouve les mots qu'il faut pour dépeindre les personnages qui, tous à leur façon, "rament" pour survivre dans un pays devenu la proie du désenchantement qu'Auster décrit lucidement.
J'ai aimé Sunset Park, ses personnages, son ambiance un peu mélancolique et désenchantée. C'est exactement comme je me sens en ce moment de ma vie, confrontée à l'écroulement des certitudes de toute une génération, tout comme Morris Heller, le père de Miles (4e de couverture).
Photo Google Sunset Boulevard

Commentaires

lewerentz a dit…
Joli billet !
L'histoire ne me tente pas du tout mais votre billet me donne envie de lire Auster (je ne connais que la triologie new-yorkase et "Brooklyn Follies").
keisha a dit…
Et encore ce n'est pas le meilleur de Paul Auster. je confirme qu'il faut lire ses romans, de bonne facture!
Nad a dit…
Je n'ai toujours pas lu ce titre de cet auteur, mais c'est l'un de mes chouchous!
La nuit de l'oracle, Moon Palace, Trilogie New-yorkaise, j'ai tout simplement adoré...
Lewerentz S a dit…
Nad : Golovine, qui a rédigé ce billet, ne participe malheureusement plus au blog alors je me permets de te répondre. Pour ma part, je connais mal Auster dont j'ai lu 2 titres en v.o. qui m'avaient beaucoup plu. Ma sœur est fan.