Code 1879 - Dan Waddell

-->
Le cadavre d’un homme poignardé et amputé des deux mains est découvert dans un cimetière londonien. Lors de l’autopsie, l’inspecteur Foster remarque, gravée dans la peau de la victime, une inscription énigmatique qui s’avère être une référence aux index des actes de l’état civil et l’amène à collaborer avec Nigel Barnes, un généalogiste. Peu après, un second corps est identifié comme étant l’œuvre du même assassin, et l’enquête fait un parallèle avec cinq crimes perpétrés en 1879 qui semblent liés aux nouveaux meurtres. Et si Foster, son adjointe Heather Jenkins, et Barnes ont raison, d’autres crimes sont à craindre.

Génial ! J’ai tout simplement adoré ! L’histoire est passionnante et bien construite, l’intrigue avance rapidement et l’ambiance est sombre, pluvieuse, mystérieuse à souhait. Les personnages sont supers, j’avais l’impression qu’ils étaient devenus réels et j’avais hâte, en fin de journée, de rentrer chez moi pour lire la suite. La fin est assez terrifiante, et le suspens me tordait l’estomac. Il y a quand même un peu d’humour par-ci par-là pour alléger le tout. Bref, je me suis régalée, et je me réjouis déjà de lire le second volume qui vient de paraître.

 
Dan Waddell (né en 1972) est journaliste. C’est en 2003, à la naissance de son fils, qu’il s’intéresse à sa généalogie, découvre un secret de famille et comprend combien le passé peut influer sur la personnalité.

(Babel Noir, 2010)
(photo auteur : site web The Guardian)

Commentaires

Cecile a dit…
Elle est belle la photo. C'est vraiment lui ?
lewerentz a dit…
Cécile : oui c'est lui. Voici le lien vers l'article : http://www.guardian.co.uk/lifeandstyle/2009/nov/28/explaining-death-to-children
maggie a dit…
En commençant à lire, je me disais que ça n'avait pas l'air très original mais finalement, pour l'atmosphère et par curiosité (quel lien avec la fameuse année 1879 :-)- j'essaierai de me le procurer... Mais bon, si je m'écoutais réellement, ma PAL contiendrait non pas 500 livres mais le triple, voire, plus, je n'ose imaginer...
lewerentz a dit…
maggie: l'atmosphère est géniale ! c'est vrai que des polars avec lien(s) vers le passé, il y en a beaucoup. Cécile écrivait dans sa chronique du dernier tome qu'elle regrette que Waddell en ai écrit que deux. Pour ma part, je vois assez mal une longue série, car ça deviendrait répétitif. Mais vraiment, c'est un bon roman, je te le recommande.
Ys a dit…
Tiens c'est drôle je l'ai réservé après le second billet de Cécile et la bib m'envoie un mail aujourd'hui même pour me dire qu'il est disponible...
Golovine a dit…
J'ai lu ce livre, il y a longtemps. Je l'avais trouvé bien mais très noir ... si je me souviens bien. Hier, virée à la bibliothèque à CDF. Pur délice ! Amitiés chère lewerentz.
Alinea Book1 a dit…
j'ai noté celui-ci il me tente beaucoup.
Anjelica a dit…
je pense qu'il pourrait me plaire, je note :)