The woman in black - Susan Hill



Arthur Kipps, un jeune notaire, est envoyé dans un petit village rural anglais pour représenter son étude aux funérailles de Mrs Drablow et récupérer les papiers utiles à la succession. La vieille femme vivait retirée à Eel Marsh House, une demeure isolée sur une île et parfois coupée du continent par les marées. Dès son arrivée, Kipps sent que les habitants sont réticents à parler d'elle et de la maison. A l'enterrement, il est seul avec Mr Jerome, son contact sur place, le prêtre et une mystérieuse dame en noire... que lui seul voit. Lorsqu'il demande qui elle est à son compagnon, celui-ci a un malaise et refuse de s'expliquer. Le lendemain, il est conduit sur l'île par un habitant, dans une charette tirée par un âne. Il passe une première nuit sur place; une nuit traumatisante pour ses nerfs...

Ce court roman m'a laissé un sentiment d'insatisfaction. Non, pas à cause du texte en lui-même mais parce qu'il m'a fait prendre conscience de mes limites en anglais ;-( 
J'ai tout à fait bien compris l'histoire mais visiblement pas les subtilités du langage, car en faisant une recherche sur le net, j'ai lu des commentaires qui parlaient d'un texte "frightening" (terrifiant) et "scary" (qui fait peur)... mais je n'ai pas du tout eu peur, et pourtant, je suis une vraie trouillarde !

Du coup, je ne sais pas si je peux vraiment bien vous en parler... 
Le texte se présente comme une ghost story "à l'ancienne" et si l'auteur ne le situait pas au début du 20e s., on pourrait facilement se croire cent ans plus tôt. Comme dans Le tour d'écrou de James, l'histoire est racontée par Kipps à la suite d'une veillée d'hiver où chaque personne raconte une histoire de fantôme. J'ai d'ailleurs trouvé cela dommage, car une fois cette première "introduction", on y revient pas du tout.

Mais sinon, l'intrigue y va crescendo et entre les événements étranges qui surviennent et le mystère de savoir qui est cette dame en noir qu'Arthur revoit sur l'île, la tension est bien maintenue par de simples descriptions de sons, atmosphères, paysages, etc. (mais rien de sanguinolent, merci bien).

Une bonne lecture pour passer le temps lors de fins d'après-midi d'hiver ;-)

(éd. Vintage Classics, 2007)

Commentaires

niki a dit…
j'ai bien aimé ce livre, qui est aussi une pièce de théâtre à grand succès à londres ;)
Ys a dit…
j'ai vu la pièce au théâtre à Londres : ambiance du tonnerre dans la salle !
Manu a dit…
J'espère qu'il sera traduit un jour !