The small hand - Susan Hill

The small hand - a ghost story    

Adam Snow, un antiquaire spécialisé dans les livres, s’égard dans la campagne anglaise lors d’un retour chez lui, à Londres. Il tombe sur une maison edwardienne abandonnée et, intrigué par un panneau indiquant que « le jardin n’est plus ouvert au public », il s’approche. Là, sur le porche d’entrée, il sent soudain la main d’un enfant qui se glisse dans la sienne. Mais, bien sûr, il est seul.

Snow est troublé, d’autant que le phénomène va se répéter et même s’accentuer avec des visions, et cela alors qu’il est loin de la maison - notamment lors d’une voyage jusqu’à un monastère français perdu dans les montagnes où il se rend pour acheter un livre rare (j’ai beaucoup aimé cette partie du récit). Snow est-il en train de devenir fou, est-il malade ou se passe-t-il réellement quelque chose ?

J’ai beaucoup aimé cette histoire dont l’écriture est très simple, fluide, je dirais même douce. Les sensations (notamment physiques) du personnage sont bien rendues ; Snow est terrifié par ce qui lui arrive et se sent irrésistiblement attiré par la petite main qui semble essayer de l’attirer vers l’eau. Il n’y a pas de suspens croissant à proprement parler ; l’histoire « ne fait pas peur » et cela aussi, ça m’a plu.

J’ai aimé aussi le mélange d’éléments typiques des histoires de fantômes (lieux isolés, personnage perdu, vision et sensation fantastiques, bienveillance/attention de personnages plus âgés, etc.) dans un contexte contemporain.

La fin m’a beaucoup plu. Toutefois, elle décevra peut-être les purs amateurs de fantastique.



 


Susan Hill est née en 1942. Elle est l’auteur de romans et d’essais. Un de ses livres les plus connus est The woman in black (1982) qui a été adapté au théâtre en 1987 et est toujours à l’affiche à Londres. Elle écrit également la série policière mettant en scène l’inspecteur Simon Serrailler (traduit en français). 

(éd. Profile Books, 2010, 200 p.)
(photo auteur : site du journal 24 heures)

Commentaires

Ys a dit…
J'ai vu "The Woman in Black" à Londres : dans la salle, c'est du délire, les gens hurlent quand une porte claque, quand la lumière s'éteint brutalement, une vraie chouette ambiance comme je n'en ai vu dans aucun théâtre français.
Kathel a dit…
j'ai un livre de Susan Hill en VO dans ma PAL... Euh, j'ai même oublié le titre, il faudrait peut-être que je l'en sorte ! ;-)
lewerentz a dit…
Ys: quelle chance tu as ! J'adorerais voir cela ! As-tu lu le livre ?

Kathel: je ne sais pas quel livre de Hill tu as, mais personnellement, je n'ai pas accroché à sa série policière.
niki a dit…
j'ai énormément apprécié "the woman in black" ainsi que "man in the picture"