Vers un autre été - Janet Frame

Tout d’abord merci à Claudia d’avoir chroniqué ce roman sur son blog et de l’avoir proposé comme livre-voyageur. C’est donc grâce à elle que j’ai découvert cette auteur.

Ce roman s’inspire largement de la vie de l’écrivain. Grace, son héroïne est une écrivain néo-zélandaise exilée à Londres car dans son pays, elle a été déclarée folle. Elle vit seule à Londres, au milieu de ses livres. Invitée par Philippe et Anne, un couple, à passer un week-end chez eux, dans le nord de l’Angleterre, elle appréhende vivement cette expédition au milieu d'une famille qu'elle connaît à peine, car elle est rès timide et s’estime inadaptée socialement (elle se croit un oiseau migrateur). Au fil du week-end et des événements, Grace se remémorera différents souvenirs de son enfance et son adolescence.

Frame joue constamment sur les différences entre l’Angleterre et la Nouvelle-Zélande, mais aussi sur leurs similitudes à travers le personnage d’Anne qui est Néo-Zélandaise. Les autres thèmes abordés sont la solitude, l’exil, le mal du pays, la communication (Grace éprouve beaucoup de difficultés à s’exprimer oralement ; son médium étant l’écrit).

Ce texte est extrêmement poétique, j’ai beaucoup aimé la façon dont le texte glisse constamment et si délicatement du présent au passé et retour. A la toute fin du roman, il y a un passage magnifique sur J.-S. Bach qui, à lui seul, vaut le détour ;-)



J. Frame avec une de ses nièces

Janet Frame (1924-2004) naît dans une famille de cinq enfants. Très timide, elle est déclarée schizophrène à l’adolescence et passera huit dans un hôpital psychiatrique dont elle réussit à sortir grâce à la publication d’un recueil de nouvelles. Elle a reçu le prix Nobel de littérature en 2003.

(éd. Joëlle Losfeld, 2011) 
(photo auteur : janetframe.org.nz) 

Commentaires

Lou a dit…
J'ai acheté un de ses romans lors du salon du livre, tu me donnes envie de le sortir de ma PAL au plus vite... je ne connaissais pas Janet Frame avant non plus !
maggie a dit…
J'ai bien envie de lire ce livre que j'avais découvert sur le site de claudia : J'avais vu le film de J. Campion qui m'avait touchée !
Manu a dit…
Je ne connais pas cet auteur non plus mais voilà ma curiosité plus qu'attisée !
lewerentz a dit…
A toutes : c'est de la bonne littérature mais le style ne plaira pas forcément à tout le monde.

Maggie: tu parles de "Un ange à ma table?" (Je ne l'ai pas vu).
Je regrette de ne pas avoir vu le film de Campion. C'est vrai que lire "Vers un autre été" donne envie d'en savoir plus sur cette femme si étrange et sur l'écrivain.
Je ne connais pas... Quel destin ! Sortir d'un asile psychiatrique par l'écriture qui libère c'est magnifique... et incroyable... Le film de Campion me tenterait bien aussi, je ne l'avais pas vu.