6 minutes 37 secondes de bonheur absolu ...


Lorsque nous nous réunissons en famille à l’occasion d’un anniversaire, nous pratiquons assidûment un sport très bien adapté à nos articulations grinçantes … la nostalgie !

Ça énerve beaucoup la nouvelle génération, mais ça a du bon croyez-moi. Grâce à ça, le 22 janvier, j’ai redécouvert une chanson sublime.
Ecrite par Anne Sylvestre, chantée par la flamboyante et inoubliable Pauline Julien, c’est UNE SORCIERE COMME LES AUTRES, une chanson dédiée aux femmes. Ma sœur écrivaine, dévolue aux « babillardes pour les jubilaires » a conclu avec cette chanson celle préparée pour ma sœur qui fêtait sans conviction son 90e anniversaire.
C’était un autre temps. Pauline Julien, décédée en 1998 à l’âge de septante ans, ne passe plus guère à l’antenne et je suis sûre que plein de gens n’en ont même jamais entendu parler. Si seulement une ou deux personnes découvrent Pauline grâce à ce billet, ça justifie la galère que j’ai eue pour la mise en lien (que je ne garantis pas !) et la publication d’image, la matière s’ingéniant à me résister !

Si vous écoutez la chanson, que vous la découvriez ou que vous la redécouvriez, et que vous l’aimez, vous pouvez trouver les paroles très facilement sur Internet.

Voici le lien qui vous permettra d'un clic d'écouter la chanson :
biographie : Pauline Julien et Gérald Godin, La renarde et le mal peigné : fragments de correspondance amoureuse, 1962-1993, Leméac, Montréal, 2009, 180 p. (ISBN 9782760951426)
Et approcher Pauline Julien vous donnera sûrement envie de découvrir ou de redécouvrir les GRANDS CHANTEURS POETES QUEBECOIS ... On n'a pas fait mieux depuis, croyez-moi !
Et aussi, cerise sur le gâteau, les textes anciens et nouveaux d'Anne Sylvestre, qui est une très grande.
Amitiés à vous tous qui me lirez, passez une bonne semaine.


Commentaires

lewerentz a dit…
Golovine, vous avez vraiment le sens de l'écriture et de la repartie : votre billet est génial ! Bravo !
niki a dit…
en effet, beau billet, et merci de nous rappeler pauline julien
Golovine a dit…
Merci niki, merci lewerentz ... je suis bien contente que vous ayez apprécié le billet. Savez-vous que Pauline Julien s'est donnée la mort ? Atteinte d'aphasie dégénérative, elle ne pouvait plus chanter et même plus parler. J'aime l'idée qu'elle vive en nous. Amitiés.
Marie-France a dit…
Bonjour,
en même temps que le blog je viens de découvrir ce très joli billet et la chanson de Pauline Julien aux si émouvantes paroles.
J'aime bien moi aussi ces soirées entre amis (ou famille) où l'on reprend en coeur les chansons de notre jeunesse... comme quoi je ne me fais plus très jeune aux yeux des d'jeunes (eh oui ! 51 ans c'est quand même très vieux !)
J'ai parcouru tout votre blog et découvert aussi vos conseils de lecture, c'est une de mes passions (j'en ai tellement) et m'empresse de vous mettre dans mes favoris ; j'apprécie le fait que vous nous conseilliez des ouvrages méconnus et non pas ceux que l'on retrouve en avant des rayons de librairie.
Au plaisir de venir vous lire,
lewerentz a dit…
Marie-France: bonjour et merci de votre passage. En fait, c'est Golovine qui devrait vous répondre, car c'est elle qui a écrit cet article mais votre mot était si gentil que je n'ai pas pu résister. Vos blogs sont sympas; je les mets aussi en favoris :-) Au plaisir de vous lire,
Lewerentz