De la malignité des choses de la vie ... parfois ...

Bonjour chères lectrices, bonjour chers lecteur,


Je sais que la parution de mes billets n'influence en rien le cours de votre vie. S'ils paraissent et qu'ils sont bons et que vous avez la patience de les lire, eh bien vous les appréciez. Par contre, s'ils sont mauvais, vous vous dites avec raison que j'aurais mieux fait de ne pas les publier !

Alors que ma PAL a carrément pris l'ascenseur en cette fin d'année, que j'ai reçu plein de bouquins dignes d'intérêt et qui mériteraient qu'on les dévore pour vous les commenter ... je cale !


  • Si je suis à court d'inspiration ? Non, non ... Si j'ai la flemme, ce qui pourrait arriver ? Non, non ...Si j'ai tellement de travail et d'obligations que je ne puis pas dégager un moment pour lire ? Non, non ...

C'est un problème technique tout bête, une de ces malignité de la vie : je suis affligée depuis trois semaines d'une vilaine conjonctivite et je ne peux pas lire une ligne sans que mes yeux coulent. Mais bonne nouvelle, un mieux semble s'annoncer. C'est ainsi que je pourrai bientôt terminer NOUS ETIONS LES MULVANEY de Joyce Carol Oates. Ce livre fera l'objet de mon prochain billet.



Ce billet ci sera donc tout simplement pour vous demander si vous avez eu un heureux Noël, reçu de beaux cadeaux, décoré de somptueux sapins. Noël a-t-il été pour vous la fête de l'amour ? Vos petits-enfants ne vous ont-ils pas répondu "C'est quoi ça ?" lorsque vous leur avez parlé de la naissance de l'enfant Jésus ? Avez-vous tenté d'introduire un peu de spiritualité entre le foie gras, les spaghettis au caviar et les bouchées à la reine au ris de veau, le champagne et le vin des pays de Loire.

Je pense que vous avez fait comme moi, de votre mieux.

Et pour la nouvelle année,avec mes souhaits de bonheur, qu'ajouterais-je ?

Avec Léon Tolstoï, que TOUS LES HOMMES FONT LA MEME ERREUR, DE S'IMAGINER QUE BONHEUR VEUT DIRE QUE TOUS LES VOEUX SE REALISENT ?

ou vous dirais-je plutôt, avec Boris Vian : CE QUI M'INTERESSE, CE N'EST PAS LE BONHEUR DE TOUS LES HOMMES, MAIS BIEN PLUTÔT LE BONHEUR DE CHACUN D'ENTRE EUX.

En tout cas, moi, je vous souhaite une bonne santé et beaucoup de livres passionnants à lire, des amis fidèles et de voir couler sans mélancolie le temps qui passe


Avec toute mon amitié.


Source photo site des éditions Stock

Commentaires

Dominique a dit…
De très bons voeux à toi aussi, des lectures passionnantes et plein de bonheur
Sus à la conjonctivite pour ce début d'année
lewerentz a dit…
Chère Golovine, comme d'habitude, votre billet est une merveille et je me sens bien piètre à côté :-S
Je me réjouis de partager le repas de midi mardi avec vous ! :-)
niki a dit…
quel joli billet, golovine
très heureuse fin d'année, et plein de bonnes lectures en 2011
Golovine a dit…
Dominique et Niki, merci de votre incursion appréciée sur notre blog.

Piètre lewerentz ? Allons donc, c'est comme pour l'informatique, nous savons toutes les deux qu'il n'en est rien ! A mardi, je me réjouis.

Attention : ce soir, brouillard givrant. Amitiés.
maggie a dit…
Bonne année à toi aussi et vu tes problèmes, je te souhaite mes meilleurs voeux de santé pour cette nouvelle année...
Golovine a dit…
Merci de votre visite Maggie. Peiner un peu avec sa santé permet d'en apprécier le prix, et plus précisément d'une bonne vue dans mon cas ! Bon début 2011 à vous aussi et amitiés.
Manu a dit…
Très bonne année ! Et j'espère que la conjonctivite sera vite un mauvais souvenir qui vous permettra de terminer ce magnifique roman qu'est "Nous étions les Mulvaney".
Golovine a dit…
Bonsoir Manu, ce week end je chronique NOUS ETIONS LES MULVANEY que j'ai terminé pour publier en début de semaine prochaine. Est-ce que je saurai transmettre l'émotion dans laquelle j'ai été plongée par ce roman ? J'espère ! Amitiés et bon week end.
Anonyme a dit…
..... on sent du vécu là-dedans..... ca me fait penser à quelque chose me semble t il !!!!