poésie, suite...

Immense et rouge
Jacques Prévert

Immense et rouge
Au-dessus du Grand Palais
Le soleil d'hiver apparaît
Et disparaît
Comme lui mon coeur va disparaître
Et tout mon sang va s'en aller
S'en aller à ta recherche
Mon amour
Ma beauté
Et te trouver
Là où tu es.

Paru dans le recueil Paroles, 1949

Commentaires

Sabbio a dit…
Très beau, vraiment!
Mango a dit…
Poème court mais beau! J'aime bien!
Golovine a dit…
Publier un poème, quelle bonne idée ! Merci Lewerentz et bonne semaine.